Toronto FC – Impact de Montréal : 5-2 (les notes)

Toronto avait choisi de mettre la pression d’entrée en envoyant de longs ballons sur ses attaquants Altidore et Giovinco. La défense de l’Impact a plié mais a tenu en faisant preuve d’une grande solidarité. Face à un arbitre qui a décidé de laisser jouer, les hommes de Mauro Biello ont fait face à des Torontois agressifs dans les bon et mauvais sens du terme. Après une ouverture du score sur leur seule action de la première période, les Montréalais ont craqué par deux fois sur deux coups de pied arrêtés avant la pause.

Dans un premier temps désordonnée, la réaction du Bleu-Blanc-Noir fut rapidement récompensée par l’égalisation de Piatti. Alors que l’Impact semblait mieux dans le match, Toronto marquait de nouveau sur coup de pied arrêté. Dans les prolongations, l’Impact fut débordé. Cheyrou et Ricketts en profitaient pour donner la victoire aux Ontariens.

Toronto FC – Impact de Montréal : 5-2 a.p.

Buts : Cooper (37e), Altidore (45e), Hagglund (68e), Cheyrou 98e), Rickets (100e) pour Toronto ; Oduro (24e), Piatti 56e) pour l’Impact.

Bush (6) : A clairement manqué d’autorité dans sa surface. Il n’est que trop rarement intervenu dans les airs et Toronto a créé le danger sur beaucoup de centres! Mais le gardien avait auparavant sauvé les siens en remportant son duel face à Altidore (86e).

Oyongo (8) : Beaucoup d’énergie et de don de soi. L’arrière gauche a bloqué son couloir en première période pour devenir une solution offensive en deuxième. Dommage que ses centres n’aient pas trouvé preneur.

Ciman (8) : Averti très tôt dans le match (8e), le défenseur belge a frôlé le deuxième carton jaune pour un tacle sur Giovinco (32e). Toujours bien placé, il permit à son équipe de rester dans le coup à plusieurs reprises notamment en taclant devant Ricketts (86e).

Cabrera (6) : Réalise un bon match jusqu’à son mauvais choix : il tente de donner le ballon en retrait à Bush au lieu de la dégager. Sur le corner qui suit, Altidore marque le deuxième but (45e). Il a réussi à canaliser Giovinco malgré une intervention ratée (85e).

Camara (6): Solide, il a réussi à tenir son couloir droit en contenant Giovinco et Morrow. Une mauvaise passe fut à l’origine d’un contre torontois qui aurait pu mal finir (85e). Vainqueur de tous ses duels, il perdit celui qui l’opposa à Cheyrou, lors du quatrième but torontois (97e), puis face à Ricketts pour le cinquième (100e).

Bernardello (6) : Secoué par une charge irrégulière d’Altidore, le milieu de terrain fut sonné quelques instants. Néanmoins, il bloqua le côté gauche et remportait ses duels. Remplacé par Venegas (45e, 5), auteur d’une superbe passe décisive sur le but de Piatti (53e)… et c’est à peu près tout.

Bernier (7) : Il s’est bien battu devant Bradley pour conserver le ballon et lancer l’attaque qui amena le premier but (24e). Un guerrier dont l’Impact avait besoin pour ce genre de rencontres.

Donadel (6) : Auteur d’un tacle salvateur devant Altidore (7e), il fut malheureusement devancé par Cooper sur l’égalisation torontoise (36e) et sur le troisième but signé Hagglund (69e). Il a su répondre au défi physique imposé par le milieu adverse tout en orientant le jeu de l’Impact.

Oduro (7) : Coupable d’avoir laissé filer Morrow dans son dos dans la surface de réparation (23e), l’ailier droit s’est repris une minute plus tard en concluant une superbe action collective pour l’ouverture du score (24e). Son repli défensif était largement plus important qu’au match aller. Auteur d’une belle percée, il servit Venegas dans de bonnes conditions. Malheureusement, le Costaricien écrasait trop sa frappe (65e).

Piatti (7) : Passeur décisif sur le but d’Oduro, l’Argentin fut plus engagé physiquement qu’au match aller. Mais dans un bloc bas, sa technique fait moins parler. Dès sa première occasion, il réussit à égaliser avec un peu de chance (53e) et fut un élément précieux dans la conservation du ballon.

Mancosu (5) : Esseulé à la pointe de l’attaque, il eut un rôle vraiment difficile et ingrat. Sa déviation pour Oduro aurait mérité meilleur sort (28e). Remplacé par Drogba (72e, 5), qui n’a pas su créer le danger sauf sur coup franc (115e).

Autres articles intéressant

Les Patriotes jouent « gros » vendredi contre le Vert et Or
Le Vert et Or frappe un grand coup face à l’UQAM !
Blainville célèbre son titre en battant Mont-Royal Outremont sur le fil