Beauport franchit finalement le pas en PLSQ

Beauport fait partie des nouveaux arrivants en PLSQ masculine et féminine. Une décision qui coule de source pour le club fraîchement auréolé de l’obtention de la licence nationale, même si cela s’est décidé durant ces derniers jours.

La PLSQ était un objectif clair pour Samir Ghrib. D’ailleurs, le directeur technique du Royal Select Beauport avait déjà prévu d’inscrire une équipe féminine et une masculine au plus haut niveau provincial. Sauf que le Covid est passé par là engendrant une baisse de revenus pour l’organisation : « Hors de question que les enfants paient! », martèle le dirigeant au Québec depuis 30 ans. « Alors nous avions revu notre décision. »

Finalement, Beauport a validé sa participation à la Première Ligue début février : « Je suis très content de ce dénouement car cela s’est décidé rapidement en rencontrant de bonnes personnes, sourit le technicien. Ces commanditaires ont estimé que le club prône de bonnes valeurs et veulent redonner à la communauté. »

Samir Ghrib est paré pour ce saut dans l’inconnu. D’ailleurs, nul doute que le projet de Beauport est attirant puisqu’il est le seul club de la région de Québec à y participer : « On est prêt sportivement. On a prouvé que nous étions compétitifs lors de nos saisons en AAA. Maintenant, cela reste une découverte et nous l’abordons avec beaucoup d’humilité et de travail. » Si l’intérêt sportif immédiat pour la PLSQ est légitime, le dirigeant se réjouit aussi du parcours sportif qu’il peut présenter à ses jeunes : « Un joueur de Beauport peut commencer se développer en PLSQ jeunes puis gravir les échelons jusqu’en AAA, PLSQ voire universitaire car je dirige le Rouge et Or masculin. De plus, une entente existe entre la CPL et les formations universitaires permettant d’intégrer les drafts. Mon travail prend alors tout son sens. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Tour d’Europe du 1er mars : Opération policière au Camp Nou !
David Sauvry (Celtix) : « On ne se fixera pas de limite »
Haïti futsal : « Pour nous, c’est plus que du sport! »