FC Sparte, champion PLFQ !

Au terme de deux rencontres au suspense haletant, le FC Sparte a remporté le titre de champion provincial PLFQ aux dépens du Sporting Québec, samedi soir. Menée 6-5 après le match aller, la formation d’Hanzen Delboy-Delgado a su renverser la tendance durant les prolongations du match retour (6-4) pour obtenir son ticket pour le Championnat canadien de futsal.

FC Sparte – Sporting Québec : 5-6 (vendredi soir, Trois-Rivières) – Privé de Maxime Leconte suspendu, le FC Sparte subissait d’entrée de jeu un pressing haut du Sporting Québec, qui devait composer sans Jonathan Vallée, blessé. Le champion du Grand-Montréal parvenait tout de même à poser son jeu. Jean-William Lumbreras, le capitaine du FC Sparte, ouvrit le score (1-0). Nicolas Bertrand (2-0) et Rani Jaber (3-0) aggravaient le score, ce qui obligea le Sporting Québec à prendre un temps-mort, peu avant la moitié de la première mi-temps.

Quelques minutes plus tard, une faute d’Emmanuel Dumorne sur Mario Gerges dans la surface du FC Sparte, permit aux hommes de Bila Dicko-Raynauld de se relancer. Gerges se fit justice lui-même en transformant le penalty (3-1). “Un penalty un peu trop facilement donné,” disait Nazim Belguendouz, à la fin de la rencontre. “Cela  leur a donné une chance de revenir et ils en ont profité”. À 3-1, FC Sparte essaya d’enfoncer le clou mais la fatigue se faisait sentir. Deux buts du Sporting Québec, sur des actions individuelles de Guillaume Daudelin-Peltier (3-2) puis Bila Dicko-Raynauld (3-3), rétablirent l’égalité. Dès lors, les occasions et les fautes se succédaient. Les deux équipes arrivèrent à 6 fautes de chaque côté, synonyme de tirs à 10 mètres. Nazim Belguendouz transforma un penalty (4-3), obtenu après une main de Bila Dicko-Raynauld dans sa surface. Les tirs à 10 mètres se succédaient et c’est finalement Mario Gerges qui transforma le sien et égalisa pour son équipe (4-4). “À la mi-temps, on s’est dit qu’il ne fallait pas oublier que cette finale se jouait sur deux matchs,” confia Nazim Belguendouz.

Le FC Sparte revint en deuxième période sans Nazim Belguendouz, sorti sur blessure, et éprouva alors plus de difficultés. Le Sporting Québec FC ne perdit pas de temps pour prendre l’avantage, pour la première fois dans cette rencontre, par l’intermédiaire de Gino Temguia (5-4). Les tirs à 10 mètres arrivèrent rapidement. Mario Gerges transforma un penalty (6-4), réalisant par la même occasion un coup du chapeau. À quelques minutes de la fin, le FC Sparte retrouva un dernier souffle pour réduire le score par Nicolas Bertrand (6-5). Un tir de Pierre Rudolph Mayard frappa le poteau et scella la victoire du Sporting Québec FC (6-5). « On a toujours eu une chance de revenir au score, » confiait Nazim Belguendouz. « On a vraiment manqué d’opportunisme et on leur a aussi donné beaucoup de fautes. On leur a donné 4 ou 5 tirs à 10 mètres avec 2 penaltys. C’est quand même beaucoup de buts sur phases arrêtés de leur part. »

FC Sparte – Sporting Québec : 6-4 (samedi, Trois-Rivières) – Maxime Leconte revenu, le FC Sparte devait composer sans Nazim Belguendouz, blessé, ni Anis Lachouri, suspendu. De son côté, le Sporting Québec devait se passer des services de Bila Dicko-Raynauld et Mario Gerges, tous les deux suspendus pour un autre carton jaune obtenu la veille.

Une très bonne entame du FC Sparte permit à Nicolas Bertrand d’ouvrir le score sur une passe de Jean-William Lumbreras (1-0). Pierre-Rudolph Mayard inscrivait un deuxième but, confirmant les intentions de sa formation (2-0). Quelques instants plus tard, Erwan Nidelet, sur une action individuelle, permit à son équipe de revenir au score (2-1) mais Idir Redjradj (3-1) et Rani Jaber (4-1) redonnaient une confortable avance à Sparte. Soudain, une décision controversée d’un arbitre relança le match : une main du gardien du FC Sparte, Louis-Philippe Simard, en dehors de sa surface sur une frappe adverse, entraîna son expulsion. Leconte dut prendre sa place dans les buts pour le reste du match. Frédéric Beaulieu en profita pour relancer le Sporting Québec FC (4-2). Maxime Leconte eut l’opportunité de marquer sur un tir à 10 mètres, mais Étienne Bonneville, le gardien du Sporting Québec, stoppa la tentative.

En deuxième période, Bertrand frappa le poteau. Le FC Sparte n’arrivait pas à convertir ses occasions, la faute à un manque d’adresse ou à une défense adverse vigilante. Les occasions se multipliaient de chaque coté et il fallut un arrêt de Leconte sur une frappe de Gino Temguia et un superbe arrêt d’Alexandre Cameron sur une frappe de Nicolas Bertrand, pour ne pas aggraver le score. Sentant que le premier but serait décisif, ce fut finalement Marc-Antoine Bouchard, sur une belle action individuelle, qui permit au Sporting Québec de revenir à un but d’écart (4-3) et à égalité sur les deux matchs (9-9, score cumulé) ! Dans les dernières minutes du match, l’avantage prit par le FC Sparte grâce à une puissante frappe croisée d’Emmanuel Dumorne (5-3)  fut cancellé par une action individuelle d’Erwan Nidelet conclue par le but de Diego Flores (5-4). Les ultimes instants offrirent deux sauvetages des gardiens : un tacle de Maxime Leconte sur Gino Temguia qui arrivait seul en un contre un et un arrêt d’Alexandre Cameron sur une frappe de Jean-Williams Lumbreras.

Ce match devait donc passer par une période de prolongation où la fatigue était très présente.Finalement, Pierre-Rudolph Mayard réussit à marquer (6-4) suite à un une-deux avec Jean-William Lumbreras et permit au FC Sparte de remporter la finale! « C’est une défaite crève-coeur, confie Bila Dicko-Raynauld, entraîneur du Sporting Québec. J’y ai cru jusqu’aux dernières minutes, cela aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Nous avons changé notre plan de match suite à la blessure de Jonathan Vallée et aux suspensions de Mario Gerges et de moi-même. Mais les gars ont réalisé un travail incroyable! »

Le FC Sparte représentera le Québec, en compagnie du Sporting Montréal FC (tenant du titre), au Championnat canadien du 19 au 22 avril à l’université Queen’s à Kingston, Ontario.

Photo : Kader Khedaim

Alexandre Ross

Autres articles intéressant

Universitaire : Les Patriotes féminines poursuivent leur rythme, McGill surprend le Rouge et Or
« Un moment, le joueur doit faire un choix »
Longueuil gagne pour sa dernière à domicile