François Bourgeais (St-Hubert) : « Réduire l’écart avec les gros de PLSQ »

En arrachant le nul dans les arrêts de jeu dimanche contre Mont-Royal Outremont (1-1), St-Hubert poursuit une série de quatre matchs sans défaite. Les jeunes de François Bourgeais font aussi partie du peloton très serré en tête du championnat où pas moins de six équipes se tiennent en trois points.

Le technicien de la Rive-Sud ne cache pas sa satisfaction après le nul obtenu à domicile contre les Griffons dimanche : « La volée de Lazure dans la lucarne est la récompense de nos efforts, sourit François Bourgeais. Face au bloc offensif du MRO, on a mis les ingrédients pour les contrer tout en étant patient. Je suis content qu’on ait pu accrocher le leader de PLSQ. L’année dernière, on aurait perdu contre une équipe aussi expérimentée et costaude. » D’ailleurs, c’est bien Mont-Royal Outremont qui avait ouvert le score dans les arrêts de jeu par Ouzane (90e+2) avant que Lazure n’égalise trois minutes plus tard : « On a même eu une balle de match sur l’action suivante, surenchérit le coach de St-Hubert. Nous avons été capables de répondre à l’ouverture du score en toute fin de match. C’est vraiment satisfaisant lorsqu’on ajoute le fait que nous avons su marquer le but de la victoire aussi dans les arrêts de jeu contre le FC Lanaudière la semaine dernière. »

Après deux ans d’expérience, l’entraîneur a quelque peu modifié sa façon de jouer sans renier à ses principes : « On faisait le jeu, on avait le ballon mais au final on encaissait deux ou trois buts. Désormais, nous voulons être plus prudent sans enlever la qualité de jeu. Il faut être joueur tout en anticipant la perte de balle. » Cinquième défense du championnat, St-Hubert est aujourd’hui classé en embuscade dans le groupe de tête : « L’idée est de réduire l’écart avec les gros de PLSQ. On est sur une bonne série, il faut la poursuivre. »

Classement PLSQ

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

PLSQ : Longueuil mise sur Karima Lemire
Coronavirus : décès de Lorenzo Sanz, ancien président du Real Madrid
Coronavirus : La PLSQ dans l’attente