Insulte raciste : le joueur du FC Lanaudière présente ses excuses publiques

Suite à l’insulte raciste prononcée dimanche lors du match FC Lanaudière – Longueuil en Coupe PLSQ, le joueur auteur de l’injure a envoyé une lettre d’excuses publiques à justesoccer.com afin de la diffuser. En tant que média, nous ne sommes ni juge ni avocat et, comme droit de réponse, nous publions mot pour mot la lettre du joueur, sanctionné de quinze matchs de suspension par la Fédération du Québec. Justesoccer.com relatera chaque fait raciste afin de lutter contre ce fléau.

À tous mes coéquipiers, CS Longueuil, aux joueurs / équipes de la ligue (PLSQ), FSQ et à tous les supporteurs qui pourraient avoir été touchés par l’incident,

Je voudrais m’excuser sincèrement et exprimer mes plus profonds regrets dans l’incident qui s’est produit entre moi et un joueur de l’opposition le dimanche 14 octobre. En aucune manière, je n’aurais dû réagir de la sorte, ni provoquer un adversaire de cette façon. L’incident ne reflète pas mes valeurs par rapport a l’incident et n’est en aucun cas approprié pour promouvoir un exemple approprié envers moi-même, ou particulièrement envers les observateurs de l’extérieur ; parents, enfants, supporteurs, etc.

Bien que la situation puisse sembler tolérer ce type de comportement, j’ai moi aussi été insulté par le passé et insulté racialement à cause de mes origines. Pour cette seule raison, j’aurais dû comprendre la gravité de mes actes et prendre un instant pour réfléchir à ce que je ressentais à ce moment précis pour promouvoir l’opposé.

Je me rends compte maintenant de l’effet de mes actions qui ont touché proche de chez moi; mes propres coéquipiers. Je prendrai la situation comme une leçon majeure, non seulement pour promouvoir une politique de tolérance zéro à l’égard du racisme, mais aussi pour améliorer mon avenir en tant qu’individu. J’accepte complètement les sanctions qui m’ont été imposées, non seulement par mon club, mais également par la FSQ, et je continuerai à faire pression pour que ce type de punition soit appliqué à tout autre individu encourageant ce type de comportement.

Je peux vous assurer que ce genre de situation ne se reproduira plus jamais de ma part. Je reconnais mon comportement et je regretterai toujours mes actions. J’espère qu’une seule erreur pourra éventuellement conduire à mon pardon à l’avenir.

Sincèrement,

Autres articles intéressant

André Bona drafté par les Wanderers d’Halifax (CPL)
Les Carabins savourent leur premier titre national masculin
Les routes du FC Gatineau et de Sylver Castagnet se séparent