Kheynes Mouloundou compte sur Fabrose pour rejoindre l’équipe nationale du Congo

Arrivé récemment au Québec, Kheynes Mouloundou a rapidement trouvé un point de chute pour poursuivre sa carrière en semi-professionnel. Le jeune milieu de terrain espère être appelé par le sélectionneur congolais grâce à ses performances avec Fabrose en PLSQ.

Depuis son arrivée au Québec en janvier, Kheynes Mouloundou découvre. Le froid d’abord : « C’est la première fois que je quitte le Congo, sourit-il. Je viens ici pour poursuivre ma formation de comptable mais surtout pour donner une autre dimension à ma carrière de joueur! » Les inscriptions à l’UQAM étant terminées, l’étudiant est désormais rattaché au Collège CDI de Montréal, ce qui signifie qu’il pourra consacrer l’ensemble de son temps libre à Fabrose pour s’afficher en PLSQ : « J’ai trouvé le club sur internet et je les ai contactés, explique le milieu gauche. J’ai pu faire un essai et le coach a apprécié ma manière de jouer : je cours vite, je suis technique et j’ai une bonne frappe de balle. J’ai de grandes ambitions cette saison. »

Membre d’une équipe semi-professionnelle au Congo, Kheynes Mouloundou n’est pas un inconnu dans son pays. D’ailleurs, la Fédération surveillera de près ses performances en PLSQ : « Mon objectif est clair : je veux participer aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019!, explique le joueur. Pour cela, il faut faire une grande saison. Nous avons un bon groupe et il faudra travailler pour jouer les deux premières places! Plus personnellement, je sais marquer et faire marquer alors je vais essayer d’être le plus décisif possible. Je reviendrai certainement un jour dans mon pays, mais mon objectif est d’être un joueur professionnel! » En attendant, il pourrait rejoindre l’UQAM en septembre…

La rédaction de www.justesoccer.com 

Autres articles intéressant

Coupe du Monde 2018 : Les observations des entraîneurs du Québec
AAA : Pointe-Claire ne baisse pas les bras si facilement
Sylver Castagnet (Gatineau) : « On peut se permettre de regarder vers le haut »