La PLFQ commence demain avec de nouvelles ambitions!

Le futsal reprend ses droits dès samedi avec en ouverture de PLFQ le match entre le champion provincial, le FC Sparte, contre le Sporting de Montréal, champion national 2017. La division élite québécoise se jouera sous une nouvelle formule cette saison. Elom Defly, coordinateur aux compétitions à la Fédération du Québec, nous en explique les objectifs.

Elom, pourquoi le nombre d’équipes a été diminué dans le Grand Montréal?

Nous sommes passés de 12 équipes l’année dernière à 10. D’abord pour avoir un calendrier balancé, c’est-à-dire que les équipes puissent jouer le même nombre de match les unes contre les autres. Ensuite, pour que le talent ne se dilue pas. Cette décision a été prise en accord avec les équipes de la Ligue.

Quelles sont les évolutions dans le règlement PLFQ?

À mon avis, le changement le plus important est l’obligation qu’ont les équipes à avoir un coach qui s’occupe uniquement d’entraîner. Jusqu’à la saison dernière, des joueurs pouvaient être également entraîneurs. Mais les équipes avaient été prévenues de ce changement avant même le début de la saison 2017-2018. Pendant le championnat canadien, plus tôt ce printemps, cette nécessité d’avoir un entraîneur formé nous a sauté aux yeux. Nous pensons sincèrement que le Sporting Québec FC aurait éliminé le Toronto Idolo FC (champion 2018, NDLR) si l’équipe avait eu un véritable entraîneur pour gérer son banc. On est passé à un cheveu d’avoir une finale québéco-québécoise au championnat canadien!

Attendez-vous une amélioration du niveau général?

Ce n’est pas compliqué : nous voulons que le champion de notre ligue remporte chaque année le Championnat canadien ou se rende au moins en finale. Nous voulons qu’il y ait plus de joueurs de notre ligue en équipe nationale. Pour en arriver là, cela nécessite un état d’esprit de gagnant et des équipes qui voient grand. Et quand on voit grand, on fait attention aux détails, on démontre notre professionnalisme dans chacune de nos actions. C’est ce que nous attendons de nos équipes.

L’image de la PLFQ change-t-elle au niveau national?

Nous avons nos défauts, mais qui n’en a pas? Nous avons nos faiblesses sur lesquelles nous travaillons mais pour citer Luc Brutus, à la fin de la journée, nous sommes la ligue affiliée de futsal senior la plus complète au Canada! Il n’y a pas photo!

Le programme de la 1ère journée de PLFQ

Les matchs ont lieu samedi 13 octobre au SportXpo, 2890, boulevard Dagenais Ouest, Laval

FC Sparte – Sporting Montréal, 15h

Grenadiers – Juve United, 16H50

Cinque Stelle – Lusitano, 18h05

Albiceleste – AS Leones, 19h20

Phenix Montréal – Gunners, 20h35

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Les transferts PLSQ maculine 2019
John Bellini (FC Lanaudière) : « Une identité lanaudoise en PLSQ »
As Leones (futsal) : Les coulisses d’un « projet de quartier »