Monteuil revient de très loin pour arracher un point au Dynamo de Québec

Dominé la plupart du temps, Monteuil a réussi à égaliser en fin de match face à une équipe du Dynamo de Québec très joueuse. Les filles d’Alfred Picariello peuvent regretter les occasions manquées.

Monteuil attaquait en premier et se montrait rapidement dangereux : Guay interceptait un ballon et servait Dadaille. L’attaquante lavalloise tentait sa chance mais Labrecque, qui remplaçait Vandal absente, s’interposait (1re). Les joueuses de David Cerasuolo insistait et sur un coup franc de Fournier, St-Jean ne cadrait pas sa reprise de la tête (3e). C’est alors que le Dynamo de Québec commençait à s’installer dans le camp adverse. De son côté droit, Patry centra devant le but mais Viens, seule face au but, manquait son coup de tête (7e). L’attaquante du Dynamo commençait à devenir influente dans le jeu et sur une accélération, elle déposa deux adversaires, sollicita un une-deux avec Fortin puis se fit finalement contrée dans la surface (12e). La pression s’accentua sur la défense de Monteuil qui tenait le coup autour d’une charnière centrale Therien – St-Martin souvent sur la brèche! Une interception de Deschênes profita à Viens qui, seule face au but, croisa trop sa frappe (14e).

Jeu en une touche, fausses pistes ou appels croisés, les vagues du Dynamo continuaient à submerger Monteuil mais soit la défense tenait, soit l’attaque de Québec manquait de finition à l’image de Dumont, sur une passe de Fortin, qui dribbla la gardienne Dion mais ne put redresser son ballon (17e). Monteuil répliquait par Massombo qui réalisa un grand pont sur la dernière défenseure pour se retrouver seule face à Labrecque mais Ujeneza réalisa un gros retour pour tacler en corner (23e). Viens pressa la défense lavalloise, récupéra le ballon pour se présenter face au but mais tira bien au-dessus de la cage de Dion (30e). Monteuil finissait par réagir mais ni Laroche contrée (32e), ni Dadaille dont le tir passa de peu à côté (36e), ne concrétisaient leur situation à l’entrée de la surface.

En deuxième période, le bloc de Monteuil restait bas, contraignant Dadaille à rester esseulée devant. Le Dynamo monopolisait le ballon sans vraiment se montrer dangereux. Et pourtant, un dégagement de Dion arrivait dans les pieds de Deschênes qui lançait en une touche Viens qui trouvait la faille d’un tir au ras du sol (0-1, 61e)! Le Dynamo gérait la rencontre et donnait l’impression que rien ne pouvait lui arriver. Et pourtant, Dadaille se battait au pressing et récupérait finalement un ballon dans la surface adverse. Elle centra immédiatement au deuxième poteau pour Laroche, libre de tout marquage, qui égalisait (1-1, 79e)! Visiblement fatiguées après avoir autant couru après le ballon, les joueuses de David Cerasuolo trouvaient un regain d’énergie pour se lancer à l’assaut des buts de Labrecque. Fournier centra pour Guay qui fut contrée (85e), Mazzarello lançait en profondeur Fournier mais Labrecque arrivait la première sur le ballon (87e). Alors que Santarossa réalisa le geste juste pour empêcher Viens de partir au but (90e+2), Therien eut la dernière occasion sur un corner de Fournier mais la capitaine de Monteuil ne cadrait pas sa volée (90e+3).

MONTEUIL – DYNAMO DE QUÉBEC : 1-1 (0-0)
Buts : Laroche (79e) pour Monteuil ; Viens (61e) pour le Dynamo de Québec.

Ils ont dit 

David Cerasuolo (Monteuil) : « On a connu des hauts et des bas dans ce match. Même si ce n’est pas notre meilleure prestation, je suis fier du caractère démontré par mes joueuses. Les filles ont une grande capacité à s’adapter à l’adversaire et à pouvoir exploiter ses faiblesses. »

Alfred Picariello (Dynamo de Québec) : « Ne pas gagner après avoir eu autant d’occasions fait partie du jeu. Nous avons eu trente minutes d’exception en première période durant lesquelles je pouvais me contenter de regarder sans rien dire. Il nous manquait des joueuses mais les autres ont su se mettre au niveau. Malgré le score, je suis heureux de la manière. Vous croyez que je vais reprocher quelque chose à celle qui a perdu le ballon sur l’égalisation? Pas du tout. Je veux qu’on reparte balle au sol. Il faudra travailler devant le but. »

Crédit Photo : Kader Khedaim 

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

L’aventure du soccer se poursuit pour Maxime Oliveri au pays des kiwis
Julian Labalec (FC Gatineau) : « Je ne suis pas un entraîneur, mais plutôt un éducateur »
Chaudière-Ouest : « Rassembler un maximum de compétences au service des joueurs »