PLFQ masculine : le Phénix s’accroche au bon wagon

Grâce à sa victoire sur Lusitano Futsal Clube (6-1), le Phénix reste au contact de la troisième place. De leur côté, les joueurs de Kevin Antunes voient leur cycle de victoires s’achever.

« La Ligue est très compétitive. Quand on voit l’équipe jeune du Sporting de Montréal battre Cinque Stelle ce week-end, on se dit que tout est possible. » Alain Ross était méfiant à l’heure d’affronter Lusitano Futsal Clube, dimanche soir à Laval. Le coach du Phénix voulait à tout prix les trois points : « C’était nécessaire, notre adversaire était un rival au classement. Le point positif est que nous réussissons à gagner contre les équipes moins bien classées que nous. » Désormais, le technicien appréhende l’enchaînement de matchs qui arrivent avec des oppositions contre Sporting Montréal, Montréal United, Sparte et Albiceleste : « On verra si on peut faire un résultat, poursuit l’entraîneur. Pour enfin gagner des points contre ce genre d’équipes, nous devrons faire des progrès tactiquement, techniquement, dans la gestion d’équipe et dans la prise de décision. C’est un cap à franchir. »

De son côté, Kevin Antunes ne jetait pas la pierre outre mesure à ses joueurs. Le technicien du Lusitano Futsal Clube connait les raisons de cette déroute : « Notre défaite s’explique par la maturité de notre adversaire et l’anxiété de mes joueurs. Nous étions sur trois victoires consécutives et avions bien entamé le match. Mais lorsque nous avons encaissé le premier but, j’ai senti du stress dans mon équipe. Et c’est compliqué de revenir dans la tête lorsqu’on a 18-19 ans. » Le coach n’est pas inquiet pour autant. Désormais il souhaite rebondir rapidement : « On s’est bien entraîné pendant les Fêtes, peut-être n’aurais-je pas dû mettre un coup de pression supplémentaire? Maintenant, on sera prêt pour la Coupe du Québec! »

PHÉNIX – LUSITANO FUTSAL CLUBE : 6-1 (3-0).

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Le Royal Beauport n’a pas fait de détail face à Boucherville
Zlatan Ibrahimovic n’ira pas à la Coupe du Monde
Simon Gatti (recruteur en chef de l’Académie de l’Impact) : « On prête attention à l’attitude des joueurs »