PLSQ (F) : Monteuil prend un point sur la pelouse du Dynamo

Le début de la saison de la PLSQ féminine était lancé officiellement hier soir. On pouvait difficilement demander mieux comme premier match, qui s’avérait être un duel au sommet : le Dynamo, vainqueur du circuit 2018, recevait les CS Monteuil, son dauphin.

C’est à la suite d’un hommage chaleureux de Paul Gariepy, président de l’ARSQ, à Helder Duarte, figure emblématique dans le monde du soccer à Québec, disparu cet hiver, et devant un stade comblé que se faisait entendre le coup de sifflet annonçant le début de la partie. Dès les premières minutes de jeu, les championnes en titre se montraient menaçantes : Patry partait en échappée, mais la portière de Monteuil s’interposa juste à temps (2e). Or, l’attaquante du Dynamo n’avait pas dit son dernier mot : elle reçut un centre de Fortin qui avait débordé sur le flanc gauche et elle décocha un tir puissant sous la barre horizontale qui trompa la vigilance de Dion (1-0, 5e). Au quart d’heure de jeu, la troupe d’Alfred Picariello avait l’avantage de la possession, offrant peu de marge de manœuvre aux joueuses de Monteuil, qui peinaient à sortir proprement de leurs tiers. Toutefois, quelques erreurs commises par la ligne défensive du Dynamo permettaient aux attaquantes lavalloises de croire en leurs chances. Finalement, une bévue de Tsé qui appuiya trop sa passe en retrait à la gardienne Cloux provoqua une situation de 3 contre 2 ; Portelance s’y reprit à deux fois pour marquer après un superbe arrêt de la portière du Dynamo (1-1, 34e). Jusqu’au sifflet annonçant la mi-temps, ce sont les joueuses de Monteuil qui eurent le momentum, se créant ainsi plusieurs occasions offensives.

Au retour des vestiaires, ce sont les visiteuses qui menaçaient les premières : Portelance s’échappait à la droite de Cloux, mais elle fut tôt rattrapée par Tsé qui écarta la menace (51e). Quelques minutes plus tard, c’est au tour du Dynamo de se montrer menaçant : Patry débordait sur le flanc droit et offrait un centre repris par Fortin qui décocha un tir vers le filet adverse, mais la portière de Monteuil fit un superbe arrêt réflexe, empêchant ainsi les Québécoises de mener au score (54e). À l’heure de jeu, à la suite d’un long dégagement aérien dans le dos des défenseures du Dynamo, Portelance se trouvait en échappée devant Cloux, mais la gardienne plongea au bon moment et s’empara du ballon (60e). Quelques huit minutes plus tard, la portière du Dynamo jouait encore les héros : Provost et Portelance se trouvaient en situation de 2 contre 1 à la suite d’une contre-attaque sur un corner du Dynamo, mais Cloux faisait l’arrêt (68e)! En fin de match, Langlois interceptait un ballon dans son tiers défensif et perçait le milieu adverse pour décaler le ballon sur le flanc droit à Cloutier qui tentait un tir puissant, qui passait tout juste au-dessus du cadre (78e).

DYNAMO DE QUEBEC – MONTEUIL : 1-1 (1-1)
Buts : Patry (5e) pour le Dynamo ; Portelance (34e) pour Monteuil.

Ils ont dit

Alfred Picariello (Dynamo de Québec) : « On a fait un bon match. Monteuil nous avait déjà donné du fil à retordre l’année dernière. On a réalisé trente bonnes premières minutes avant de tomber dans certaines approximations en deuxième période. On a aussi manqué de jus en fin de match car plusieurs filles sont revenues des Universiades et nous ne les avons pas fait rentrer afin de ne pas prendre de risque pour leur santé. Il nous reste à progresser dans la fluidité et les automatismes. Enfin, il faut montrer davantage d’agressivité pour mettre la balle au monde. Au final, ce fut un beau spectacle devant un large public! »

David Cerasuolo (Monteuil) : « C’est un bon score pour un premier match, qui plus est sur la pelouse des championnes en titre. C’était difficile d’appréhender cette rencontre car nous ne connaissions pas leur effectif. On s’est focussé sur ce qu’on avait travaillé. Sur ce que j’ai vu, l’écart entre le Dynamo et Monteuil semble moins important cette année. De plus, il nous manquait notre cadre défensif, Sophie Therrien, mais le groupe a bien réagi. Nous affichons davantage de maturité grâce à notre première année d’expérience. »

Alexandra LECLERC

Autres articles intéressant

Antoine Katako (Fabrose) : « On a toujours eu cette volonté de jouer »
Des Québécois s’invitent à l’organisation de la Danone Nations Cup!
Antony Ramel (FC Gatineau) : « Ce point récompense nos semaines de travail! »