La mise au point de Georges Tissot, DG de Lac St-Louis

Georges Tissot, Directeur général de Lac St-Louis, a récemment commenté la saison de son équipe engagée en PLSQ féminine. Le dirigeant a souhaité revenir sur ses propos qui auraient pu être mal interprétés.

’Je voudrais revenir sur l’article publié dans le site Justesoccer le 31 juillet 2018 au sujet de la PLSQ-F. Les propos retranscris portent à confusion et pourraient laisser penser que je remette en question la survie de la ligue, que j’en ternisse l’image alors qu’il en est tout le contraire, j’en suis un des premiers créateurs et défenseurs, et j’ai plusieurs faits qui le confirment (rencontres, vidéos, etc…). Je suis sans arrêt en train d’en faire l’éloge et la promotion. Je crois dans la ligue et j’ai usé de tout mon poids pour que la ligue démarre et j’ai dû faire face à beaucoup de critiques pour que le LSL puisse y participer, faute de clubs pouvant nous représenter. Je me bats tous les jours au sein de ma région pour soutenir ce beau projet. Mon CE et mon CA peuvent en témoigner. J’ai soutenu, appuyé, ce projet à la FSQ depuis sa première heure. S’il apparaît que mes propos pourraient être dommageables pour la ligue et les équipes, ce serait une grande méprise, une grosse erreur. C’est tout le contraire.  Les règlements en terme de l’effectif, de joueuses réserve et des règles de Canada Soccer étaient connus de tous et votés par tous en début de saison. Nous nous sommes adaptés en fin de saison avec un vote unanime. En ligue féminine, il n’y a eu aucune exigence de contrat,  la billetterie et le stade de 1000 places n’était pas une exigence cette année. Les principes sont discutés et adoptés en collégialité avec les gouverneurs de la ligue. J’espère que mes explications et les différentes interviews que j’ai donné publiquement sur internet et autres suffiront à clarifier les choses. Des ajustements ont été faits ensemble en cours de route et d’autres seront encore à faire suite à notre rencontre collégiale à la fin de la saison pour l’année prochaine, comme tout nouveau projet, voilà mes propos. Des commentaires positifs pour améliorer les choses, rien de plus. Comme dans toutes les familles, il faut pouvoir parler des difficultés pour pouvoir y faire face, ensemble. Longue vie à la PLSQ-F.’’

Georges Tissot, Directeur général de Lac St-Louis