PLSQ : La réaction du Dynamo, l’effet Jean-Gilles et le défi de Gatineau?

Le Dynamo de Québec doit mettre un terme à une série de quatre matchs sans victoire. Pour cela, les hommes d’Edmond Foyé devront faire la différence face à une équipe de St-Hubert qui prépare une fin de saison sans ses universitaires. De leur côté, Mont-Royal Outremont et Berlin Jean-Gilles tenteront de battre le FC Lanaudière pour reprendre des points à Blainville qui effectuera un déplacement délicat à Gatineau.

Edmond Foyé attend une réaction de ses joueurs après le nul du Dynamo de Québec (1-1) contre Gatineau : « On avait les moyens de gagner ce match. Pour le match de samedi, j’attends une continuité de notre dernière prestation avec plus de maturité. On a paniqué trop vite durant nos temps faibles et on a mal géré nos temps forts. » En face, St-Hubert doit s’habituer à la vie sans Samuel Salter, qui a signé à Dijon, et Jean-Nicanor Bastien, parti tenté sa chance dans la région de Paris : « On va aussi se passer de nos universitaires, précise François Bourgeais, le coach. En tout, je vais perdre 9 joueurs et nous allons réadapter l’équipe en intégrant des joueurs ayant moins joué ainsi que des U21. Cela ne veut pas dire que les résultats seront moins bons. La preuve : nous avons réalisé notre meilleure progression la saison dernière en fin de championnat. »

Longueuil s’est renforcé avec les signatures de Chrisnovic N’Sa et Protais Mutambala, deux U19 qui n’ont pas été conservés par l’Impact de Montréal et qui feront leur entrée en PLSQ la semaine prochaine : « J’ai accepté de les prendre pour qu’ils poursuivent leur formation, explique l’entraîneur Anthony Rimasson. Ils pourront aussi avoir du temps de jeu. De plus, cela amènera de la technique supplémentaire à l’équipe. » Des renforts bienvenus puisque le CSL compte 16 absents pour le match contre Fabrose : « On va trouver un équilibre entre les jeunes qui viendront nous renforcer et les cadres restants. Cela donnera l’occasion aux U20 de se montrer. On ne va pas baisser pavillon, loin de là. »

Berlin Jean-Gilles jouera son premier match avec Mont-Royal Outremont dimanche contre le FC Lanaudière. Luc Brutus est confiant sur les nouvelles possibilités que lui procure sa dernière recrue : « L’intégration est bonne, son arrivée à amener de la sérénité car le groupe est convaincu que cela nous permet d’avoir une arme offensive supplémentaire. Dès mardi, nous avons pu observer dans les jeux que cela s’enchaînait bien avec les autres joueurs. » Face à la lanterne rouge, les Griffons doivent à tout prix gagner pour rester au contact de Blainville : « Peu importe l’adversaire, on se concentre sur notre mission, poursuit le technicien Ce n’est pas un manque de respect concernant notre adversaire, on sait que le FC Lanaudière va beaucoup travailler, mais nous ne devons pas faire de demi-mesure. Nous n’avons pas le choix. Il faut prendre les points! »

Le FC Gatineau sera-t-elle la première équipe à battre Blainville en championnat? « Plus le championnat avance, plus le défi augmente, assure l’entraîneur Sylver Castagnet. C’est un véritable plaisir de préparer ce match car en terme de compétition, affronter Blainville est particulier en terme de concentration. C’est une équipe mature qui exploite la moindre erreur et se contente d’un but. De notre côté, nous faisons preuve de plus de rigueur défensive et on encaisse moins de buts en ce moment. Samedi, ce sera un sacré défi! »

ST-HUBERT – DYNAMO DE QUEBEC, samedi 17h, parc Rosanne-Laflamme

LONGUEUIL – FABROSE, samedi 18h30, parc Laurier

GATINEAU – BLAINVILLE, dimanche 17H, Mont-Bleu 4

MONT-ROYAL OUTREMONT – FC LANAUDIERE, dimanche 18h30, TMR REC 3

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Futsal : Le Canada réussit son entrée au Championnat du Monde universitaire
PLSQ : Un derby de la Rive-Sud sans vainqueur
En battant Charlesbourg, les Etoiles de l’Est sont maîtres de leur destin