Amla – Salter, le duo plein de promesses de St-Hubert

Ils ont 17 ans tous les deux et commencent à faire sérieusement parler d’eux. Ludwig Amla et Samuel Salter mènent l’attaque de St-Hubert en PLSQ en ce début de saison et marquent des buts. Présentation.

L’idée peut paraître osée. Associer Ludwig Amla et Samuel Salter, deux joueurs de 17 ans, en attaque d’une équipe PLSQ est au départ loin d’être une garantie : « Je ne vais pas m’enorgueillir de faire jouer des jeunes si on se prend des claques toutes les fins de semaine, explique l’entraîneur de St-Hubert François Bourgeais. Mais en tant que formateur, cela me semblait tellement évident de pouvoir les associer. Ils sont grands, longilignes et possèdent une énorme marge de progression. Des grands attaquants qui courent vite, c’est rare! »

Samedi dernier, Ludwig Amla a marqué deux fois contre le FC Lanaudière et Samuel Salter compte trois buts en PLSQ : « Leur relation reste quand même à parfaire mais cela devient intéressant, analyse leur coach. Ils sont à l’écoute et sont conscient de leur chance de jouer en PLSQ. Les deux joueurs peuvent remiser, dévier ou aller en profondeur. Cette saison, j’attends qu’ils deviennent davantage imprévisibles tout en restant efficaces. Ils ont eu un déclic face à Blainville, match lors duquel chacun a marqué. S’ils continuent comme ça, ils pourraient se rendre au très haut niveau! »

Le recrutement est le fruit d’un travail essentiellement sur le terrain : « J’ai vu jouer Ludwig Amla pour la première fois lorsqu’il était U12 à Granby, d’où il est originaire, explique François Bourgeais. J’étais entraîneur à Longueuil et on l’affrontait. Sa vitesse gestuelle et son sens du placement avaient retenu mon attention. Il nous a rejoints en U14 avant de partir au sport-études de Richelieu-Yamaska. L’occasion de le recruter en U17 s’est ensuite présentée et je n’ai pas attendu longtemps pour le lancer en PLSQ. » Concernant Samuel Salter, c’est le jeune joueur qui a demandé de rejoindre la Rive-Sud : « Il a demandé de venir l’automne dernier alors qu’il sortait de l’Impact de Montréal, poursuit le technicien. Il avait entendu parler d’une équipe qui donnait la chance aux jeunes de jouer en PLSQ. C’est le fruit de notre travail de la saison dernière. Même si elle fut compliquée, elle nous permet aujourd’hui d’attirer du monde. »

L’éclosion de ces jeunes joueurs est loin d’être terminée et François Bourgeais tient à le rappeler : « Ils seront titulaires à part entière grâce à leur travail et leur efficacité. Les deux ont réalisé des bonnes prestations au niveau défensif sur les deux derniers matchs. Ils sont aussi bien entourés par des coéquipiers capables de leur donner de très bons ballons à l’image de Charles Auguste samedi qui a délivré deux passes décisives contre le FC Lanaudière. En tout cas, c’est un plaisir de constater que ce que je pouvais imaginer d’eux, ils le font aujourd’hui. »

LONGUEUIL – ST-HUBERT, samedi 18h, parc Laurier.

Classement PLSQ

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Real Madrid : Quel avenir pour Karim Benzema?
Les 10 « grands » perdants de la Coupe du Monde 2018
PLSQ : Mont-Royal Outremont continue de chasser Blainville, Fabrose corrige le FC Lanaudière