Fabrose : un nouveau président et des ambitions

Fabrose poursuit son évolution à travers la récente nomination de Guy Zittel à la présidence du club. Le dirigeant lavallois souhaite préparer la structure à la licence nationale qui serait décernée en 2021.

Monsieur Zittel, quelles sont vos priorités depuis votre arrivée à la présidence?

Elles sont variées. Cela va du budget au compétitif et surtout la PLSQ. Nous sommes dans une période très occupée où l’on travaille sans relâche sur tous ces aspects. On restructure beaucoup. Cela s’est matérialisé en PLSQ par les nominations de Samir Hadji, ancien coach des U21, chez les hommes et d’Angelo Jean-Baptiste chez les féminines.

Justement, quels sont vos objectifs cette saison en PLSQ masculine?

Nous avons été capables de finir quatrièmes et vainqueur de la coupe en 2019, on veut faire encore mieux! Samir Hadji connait bien le groupe de jeunes comme Simon Lapierre (10 apparitions) ou encore Nareg Kalloghlian (5 matchs) qui ont été très peu utilisés la saison dernière. L’essentiel du noyau devrait rester comme Kevin Le Nours, Felipe Costa de Souza ou encore Rayane Yesli-Yuba. On a recruté Saïdi Mohamed, ancien attaquant de Brossard et Lakeshore qui a montré de belles statistiques durant sa carrière universitaire. Il a fait des essais à l’Académie de l’Impact. Nous avons aussi de nombreux jeunes prometteurs qui seront promus en réserve dont certains entreront en fin de match de PLSQ pour mettre le feu dans les défenses adverses.

Et pour l’équipe féminine?

Nous avons nommé Angelo Jean-Baptiste à la tête de l’équipe. Il est actuellement assisté de Peter Eustache, qui a connu le soccer de haut niveau en France. Les deux travaillent avec l’équipe depuis un mois et le message semble bien passé. Nous avons recruté des Québécoises au fort potentiel et sommes en négociations pour faire venir des Haïtiennes. De plus, Valérie Sanderson devrait faire son retour après sa longue blessure. Le sérieux sera la priorité. Les joueuses seront satisfaites des conditions à Fabrose, mais nous voulons que le club soit aussi satisfait de la prestation de l’équipe en retour.

Qu’en est-il du programme de reconnaissance des clubs?

Nous visons la licence nationale la saison prochaine. Pour cela, il faudra encore beaucoup travailler. Fabrose fêtera ses 50 ans en 2021, année lors de laquelle nous espérons la recevoir. La ville de Laval nous a demandé de nous réorganiser avec Chomedey et le Delta pour créer une organisation couvrant l’Ouest de la ville. Les autres clubs occuperont l’Est. Cela devra être effectif dès 2020.

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Kévin Mendes Duarte (FC Lanaudière) : « Si on était plus concentré… »
Pierre Lamothe : objectif CPL!
Christophe Vollard (Longueuil) : « On est là pour faire du développement individuel »