François Bourgeais (St-Hubert) : « Aboubacar Sissoko et Charles Auguste, deux exemples de notre projet »

Aboubacar Sissoko et Charles Auguste viennent tous deux de quitter St-Hubert pour aller tenter leur chance plus haut. Des premiers de cordée dans le club de la Rive-Sud qui, selon l’entraîneur François Bourgeais, sont encore loin de leur aboutissement.

Après un échec au stade du camp de préparation en CPL la saison dernière, Aboubacar Sissoko évoluera bien cette fois au plus haut niveau canadien en signant avec les Wanderers d’Halifax. Pourtant, le milieu de terrain de 24 ans de St-Hubert et des Carabins a eu des moments difficiles à la sortie de l’hiver dernier. François Bourgeais, son entraîneur en PLSQ, se souvient : « Après trois semaines de camp CPL, il avait été refusé. Il était très déçu. Il avait tellement espéré… Il a même songé un moment à raccrocher les crampons. » Le technicien songe alors à le relancer avant le début de la saison semi-professionnelle : « Je lui ai d’abord parlé et l’ai convaincu que la meilleure solution pour surmonter cet échec était de prendre du plaisir sur le terrain. J’ai tâché à ce qu’il s’amuse à chaque entraînement et match. Et « Abou » n’est jamais aussi bon que lorsqu’il prend du plaisir… »

Après une saison en PLSQ, l’un des cadres du vestiaire est finalement repéré par les Wanderers qui le font signer fin novembre : « Cela me touche car c’est une réussite rare, confie François Bourgeais. C’est une reconnaissance pour quelqu’un qui le mérite. Je l’entraîne tous les été depuis 2013. Il a bénéficié du coup de projecteur sur les Carabins lors du Championnat univerisitaire national. Pat Raimondo, le coach de l’UdM, a aussi sa part de responsabilité dans ce succès. »

Charles Auguste a pris une autre voie. A 20 ans, le milieu de terrain a signé à l’université de Creighton dans le Nebraska. Le programme de soccer est supervisé par des formations de MLS : « C’est une réussite aussi, poursuit le coach de la Rive-Sud de Montréal. Il avait refusé une première fois la voie universitaire. Aujourd’hui, il est davantage prêt à entreprendre ce chemin surtout que cela peut lui ouvrir les portes du professionnalisme! »

Ces deux transferts confortent François Bourgeais dans son projet : « J’ose espérer que nos AAA actuels verront qu’accéder au professionnalisme est possible. Néanmoins, Aboubakar et Charles sont passés par des moments difficiles et des remises en question. Mais les connaissant, je sais qu’ils en veulent encore plus. Ils en sont capables! »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Le Défi Futsal invite tous les joueurs de soccer à courir pour la bonne cause
Angelo Jean-Baptiste (Fabrose) : « Mes équipes sont traditionnellement offensives »
PLSQ : Longueuil mise sur Karima Lemire