Longueuil, le trouble-fête

Lakeshore – Longueuil : 0-0.

Anthony Rimasson avait prévenu : Longueuil ne finira pas en roue libre et jouera son va-tout! Ses joueurs ont tenu la dragée haute dimanche sur la pelouse de Lakeshore :  « On aurait pu gagner ce match, assure l’entraîneur. Nous avons obtenu huit occasions franches mais il nous manque un joueur capable du geste simple pour la mettre au fond. » Dans le jeu, le technicien est satisfait du progrès de son équipe : « L’équipe est bien organisée et bonne défensivement. Les joueurs se sont rendus compte qu’il fallait remplir sa tâche et respecter la stratégie de l’équipe plutôt que de jouer au feeling. Il nous manque juste de l’expérience, mais c’est normal lorsqu’on se veut être formateur. C’est une belle confirmation de notre évolution. »

Côté Lakeshore, la déception était de mise : « Notre prestation est moyenne. Nous n’étions pas assez intenses au niveau de l’énergie et notre technique n’était pas efficace à plusieurs moments importants, estime le directeur général John Limniatis. Nous avions le potentiel pour gagner mais nous n’étions pas à notre maximum. » Au classement, la victoire de Mont-Royal-Outremont conjuguée à la défaite de Blainville poussent Lakeshore a joué la deuxième place : « Cela fait deux matchs, avec celui d’Ottawa, que nous laissons filer alors que nous devions gagner. Le moral n’est pas au mieux mais on fera tout pour accrocher cette deuxième place. »

Autres articles intéressant

Patrice Bernier : « Si je peux aider à réduire le fossé entre l’Impact de Montréal et la PLSQ… »
Les jeunes de Fabrose en quête d’expérience
Vingt joueurs de PLFQ bientôt convoqués par Team Canada Futsal