Nazim Belguendouz : « J’attends la liste du sélectionneur »

Nazim Belguendouz a vécu une sacrée année 2017! Champion de PLSQ avec Blainville cet automne, le joueur du FC Sparte vient d’être élu joueur canadien de futsal de l’année. Alors que la sélection nationale prépare son effectif pour les éliminatoires pour la Coupe du Monde 2020, le milieu est prêt à répondre à l’appel du sélectionneur Kyt Selaidopoulos qui donnera une première liste ces prochains jours.

Nazim, l’année 2017 avait commencé pour vous par les éliminatoires de la Coupe du Monde de beach soccer. Que retenez-vous de cette expérience?

Kyt Selaidopoulos avait prévenu que le niveau technique était aussi exigeant sur plage qu’au futsal. C’est pourquoi il avait préparé ce groupe de joueurs. Il voulait aussi que nous apprenions à vivre ensemble. C’était ma première expérience en beach et on s’en était pas si mal tiré (10e au classement, NDLR). C’est un sport vraiment différent et s’adapter au sable n’est pas toujours évident.

Ensuite, retour vers le futsal. Comment s’est passé votre saison? Quel est votre lien avec ce sport?

Avec le FC Sparte, nous avons perdu le championnat de PLFQ pour un point. Nous n’avons pas été assez constants et avons perdu des points évitables. Cette année, on veut remporter le titre de champion et nous avons pris un entraîneur, Marco Torrens-Garcia. Nous avons besoin d’une autorité qui dirige le banc et le terrain. Nous étions entre amis et chacun faisait plus ou moins ce qu’il voulait. Maintenant, les meilleurs jouent plus souvent et ceux qui veulent plus de temps de jeu doivent le prouver. Cela change tout! J’ai commencé le soccer indoor par le football en salle. Ce n’était pas évident avec un ballon de taille 5 qui rebondissait partout Mais il est vrai que j’ai plus de plaisir au futsal car on touche beaucoup plus le ballon et on se retrouve davantage en position de tir qu’au soccer. D’ailleurs, je suis aujourd’hui milieu voire attaquant depuis que nous nous sommes repositionnés en losange. Auparavant, j’étais défenseur.

En fin de semaine, Kyt Selaidopoulos prépare un camp de préparation avec 20 joueurs de PLFQ. Vous attendez-vous à en faire partie?

J’attends la liste du sélectionneur! Nous avons encore sur le coeur la dernière campagne de qualifications durant laquelle nous avons été éliminés lors du dernier match!

Avec Blainville, vous allez jouer la Coupe des Voyageurs. Y pensez-vous déjà?

J’y pense tout le temps! Je m’entraîne tous les jours en allant au gym quatre fois par semaine! On veut toujours performer et j’ai hâte d’y être!

Photo : Audrey Magny

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

La PLFQ commence demain avec de nouvelles ambitions!
Ils ont marqué l’été 2O18 au Québec
François Bourgeais : « On vient à St-Hubert pour un projet de club, pas pour une équipe »