PLSQ : Sandro Grande nommé entraîneur de Monteuil

Pour son entrée prochaine en PLSQ masculine, Monteuil a jeté son dévolu sur Sandro Grande, qui était à la direction technique des Etoiles de l’Est. L’entraîneur garde tout de même ses fonctions dans le club qu’il dirige depuis sept ans.

Monteuil joue la carte d’identité lavalloise pour l’entrée de son équipe masculine en PLSQ au printemps 2019. Marco Masucci, le directeur technique du club, explique le choix porté sur Sandro Grande : « Il a d’abord démontré un intérêt pour ce poste. Nous comptons aussi sur de jeunes Lavallois pour composer notre équipe et il possède un bassin intéressant de joueurs U17 et U21 avec les Etoiles de l’Est. La catégorie maximum des jeunes de Monteuil sera U17 la saison prochaine, ils évolueront en réserve PLSQ la saison prochaine voire mieux. » Mais l’ancien joueur professionnel bénéficie d’autres atouts : « Il est capable d’évaluer l’effectif et d’y amener sa philosophie basée sur la possession de balle, poursuit Marco Masucci. Il comprend aussi que les résultats font aussi partie des priorités au niveau semi-professionnel. »

Déjà présent au plus haut niveau québécois au niveau féminin, Monteuil veut intégrer ses valeurs à sa nouvelle formation : « On veut créer un projet stable avant de parler d’objectif en championnat. On parle bien sûr de l’aspect financier mais aussi de l’investissement de nos joueurs. On exige beaucoup d’eux : il faut qu’ils s’entraînent et entraînent les jeunes. On veut créer un sentiment d’appartenance au sein du club pour qu’ils puissent encore avoir un intérêt dans la vie de Monteuil même après leur carrière sportive. »

Les premiers essais ont lieu mercredi 26 septembre à 21h, stade de Lausanne à Laval. Coût : 25$. Il est obligatoire de s’inscrire sur le site du club au préalable. Voici le lien

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Daivy Makunza (Longueuil) : « Beaucoup d’événements racistes passés sous silence »
Insulte raciste : le joueur du FC Lanaudière présente ses excuses publiques
Shany Black (UQTR) : « Aucune marge de manoeuvre »