Douze ans de suspension (voire plus) pour avoir agressé un arbitre!

La scène se passe dans le sud de la France il y a deux mois jour pour jour. Des joueurs de l’équipe U19 de Marseillan ont passé à tabac l’arbitre de la rencontre qui venait juste demander les pass sanitaires avant le coup d’envoi. Un adolescent de 16 ans est interdit de soccer officiellement pour douze ans en attendant le jugement pénal.

Souleymane Dahrour a raccroché sa tenue d’arbitre. A 37 ans, il a été victime d’une terrible agression qui l’a conduit pendant près d’une nuit à l’hôpital et à quatre jours d’incapacité totale de travail. La scène s’est passé le 2 octobre à Marseillan avant la rencontre contre La Peyrade en U19 : « J’ai demandé le pass sanitaire au gardien de l’équipe de Marseillan, il a 16 ans, se souvient la victime, chauffeur de bus pour enfants handicapés dans le civil. A partir de là, il m’a craché à la figure et m’a asséné un coup de pied dans le ventre tout en m’insultant de toutes sortes. En me protégeant avec mon sac, je suis tombé en arrière et les joueurs ont commencé à me donner des coups de pied avec leurs crampons. J’entends encore le gardien crier ‘Tuez-le! Tuez-le! »

Finalement, l’arbitre réussit à se dégager : « A ce moment-là, je vois un frère du gardien sortir un couteau et me dire ‘Pars ou on va te tuer!’ J’ai finalement pu me sauver en me barricadant dans la buvette, d’où j’ai pu appeler la gendarmerie. » Aujourd’hui encore, l’homme est marqué psychologiquement au point de ne plus être allé sur un terrain depuis l’agression. Il a même porté plainte au pénal : « Je veux que cela serve d’exemple!, estime Souleymane Dahrour. J’ai affronté la mort à une seconde. Je ne veux pas que cela arrive à d’autres arbitres. » En France, frapper un arbitre équivaut à frapper un professeur ou un policier. Un adulte risque la prison. En attendant la sentence pénale pour « injures à caractère raciale » et « violences aggravées » qui devrait amener le coupable à des sanctions éducatives en raison de son âge, la commission de discipline a suspendu le joueur de toute compétition officielle pour une période de 12 ans. Pour non respect de la sécurité de l’arbitre, l’entraîneur des U19 de Marseillan a été suspendu un an et le président du club trois mois.

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Manchester United aux deux visages contre Brentford
Malawi – Sénégal : Les notes des joueurs
Sylvain Rastello : l’heure du professionnalisme est venue