« Freddy » Moojen rugit encore !

Buteur lors du match d’ouverture contre le Sporting Montréal (2-3), Frederico Moojen se lance en PLFQ. A 38 ans, l’attaquant aux plus de 100 buts en PLSQ évolue désormais avec Cinque Stelle et évoque sa situation actuelle.

Frederico, pourquoi avoir intégré la PLFQ alors que vous étiez professionnel de futsal aux Etats-Unis?

Mon académie est désormais ma priorité. Le centre est basé à Boisbriand. Il contribue à donner plus de visibilité aux joueurs qui souhaitent décrocher des bourses d’études.

Pourquoi avoir choisi Cinque Stelle?

Cela fait deux ans que je m’entraîne avec cette formation. J’avais promis aux dirigeants que je m’engagerai avec eux lorsque je jouerai en PLFQ.

Après avoir joué le match d’ouverture, que pensez-vous du niveau de la PLFQ?

C’est très bon! C’est parfait pour m’entretenir, j’ai pu voir beaucoup de bons joueurs. La différence avec les Etats-Unis est le fait de ne pas être payé. On ne s’entraîne qu’une seule fois par semaine car nous sommes pris par nos jobs. Concernant notre rencontre, n’importe quelle équipe aurait pu gagner. Cela n’a pas tourné en notre faveur mais il faut continuer à lever la tête.

Quels sont vos objectifs en tant que joueur désormais?

C’est un peu compliqué car j’ai été professionnel toute ma vie. Mais ma réalité maintenant est que je n’ai plus qu’une pratique par semaine donc je veux m’amuser et apporter toute mon expérience à mes coéquipiers. La page de la PLSQ est définitivement tournée, je n’ai plus le temps pour ça.

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Michel Fischer (Beauport – PLSQ féminine) : « Je voulais un nouveau défi »
Hailey Walsh (Gee-Gees) ready to realize her dream in Europe
Tour d’Europe du 3 décembre : Cristiano Ronaldo passe le cap des 800 !