Ghislain Tapsoba : « Un problème mental »

L’UQTR féminin a pris un départ difficile dans ce championnat universitaire. Bon dernier avec trois défaites en trois matchs, le groupe de Ghislain Tapsoba doit réagir rapidement pour essayer d’accrocher la quatrième place. L’entraîneur de Trois-Rivières garde espoir.

Ghislain, que s’est-il passé lors des trois premiers matchs?

On pensait vraiment être plus compétitif. On était confiant même si le groupe est jeune. Je relativise ces résultats (trois défaites, seize buts encaissés) car on a joué les meilleures équipes comme Sherbrooke et Laval. On est tellement stressé par l’enjeu qu’on oublie de jouer. Face à l’UQAM, les filles ont arrêté de jouer après le deuxième but (défaite 0-5) mais la première période est encourageante.

Quel est le problème? Y a-t-il une solution?

Le problème est mental. Les joueuses manquent de confiance et certaines ont peur de prendre les responsabilités. On veut tellement bien faire qu’on garde la possession du ballon en le faisant tourner. Si bien que l’on se fait toujours prendre en contre. On essaie de trouver les moyens pour que les joueuses se libèrent. Sur nos deux premiers matchs, on encaisse un but après quelques minutes voire quelques secondes de jeu. Face aux bonnes équipes, c’est une entrée en matière compliquée.

Qu’attendez-vous de votre équipe?

Demain, on joue Concordia. Il faut faire un résultat! Lorsque l’équipe joue, on se dit que le potentiel est là. Malheureusement, les joueuses ne répètent pas en match ce qu’elles font à l’entraînement.

Effectif UQTR

Autres articles intéressant

Les Stingers féminins arrachent la victoire contre le Vert et Or
L’AS Laval mise sur la continuité
Les Carabins féminins assurent l’essentiel contre les Stingers