Guillaume Pianelli : « Je me suis attaché au Celtix de St-Jean »

Formé au SC Bastia, Guillaume Pianelli a quitté la Corse pour le Québec. À 23 ans, le défenseur central se verrait bien poursuivre son chemin professionnel dans le club de St-Jean-sur-Richelieu en tant qu’entraîneur.

Pur produit du SC Bastia qu’il a intégré en débutants, Guillaume Pianelli a touché du doigt le monde professionnel : « Je venais de terminer mon passage avec les U19 nationaux. J’avais intégré l’équipe réserve et je m’entraînais avec le groupe professionnel. Et c’est à ce moment que le club a fait faillite. Je n’avais pas d’agent donc il était compliqué de rebondir ailleurs. Ajaccio, le club voisin me contacte, mais je reste finalement avec Bastia pour repartir depuis la N3 en gardant le statut d’amateur. »

Dès lors, plusieurs solutions s’offrent au jeune défenseur central : « Deux amis ont fait un cursus aux Etats-Unis. Je visais des universités américaines prestigieuses car mon CV sportif me le permettait. Par contre, mon niveau d’anglais me fermait pas mal de portes. Puis l’opportunité d’émigrer au Québec s’est présenté. Shany Black, le coach des Patriotes de l’université de Trois-Rivières m’a contacté et je me suis inscris à un cursus d’enseignement de l’éducation physique. » Pour sa première saison dans la Belle Province, Guillaume Pianelli remporte le championnat national universitaire!

En parallèle à ses études, le Français s’engage au Celtix de St-Jean-sur-Richelieu, qui prépare sa première saison en PLSQ, niveau semi-professionnel, le meilleur niveau québécois hormis le CF Montréal : « Je ne savais pas trop à quoi m’attendre en terme de niveau et j’avoue que j’ai été assez surpris. Il est vrai qu’il subsiste des lacunes tactiques mais c’est très bon individuellement! Le travail est actuellement axé sur le développement des coachs et les défauts devraient être corrigés durant les prochaines années. » Qu’en est-il de l’avenir? Guillaume Pianelli se voit bien rester au Québec : « Il me reste deux voire trois années d’études. Je me suis attaché au Celtix de St-Jean où je travaille déjà comme entraîneur. J’aimerai rester avec eux. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

George-Éric Painson, l’enfant de Mont-Royal Outremont, à la tête de la PLSQ féminine
Christian Chavrier (Lanaudière-nord) : « Beaucoup de respect pour ce territoire »
Amro Radwan, entraîneur de la PLSQ féminine du FC Laval