Guy-Frank Essome Penda : « Content de quitter les Carabins de cette manière »

L’aventure entre Guy-Frank Essome Penda et les Carabins se termine sur un titre national. L’attaquant d’origines russo-camerounaise a réalisé ses cinq années universitaires et se retrouve au carrefour des chemins entre le soccer professionnel et l’obtention de sa maîtrise en génie informatique à Polytechnique. L’occasion de faire le bilan.

Guy-Frank, vous avez été élu « athlète par excellence au Canada » cette saison. Que représente pour vous cette récompense?

C’est un accomplissement que j’apprécie beaucoup. Ce n’était pas un objectif mais c’est une belle manière de finir avec les Carabins. C’est un bonus.

Que retenez-vous de votre expérience avec les Carabins?

C’est un excellent programme que j’ai commencé en 2016 lors des essais ouverts. J’ai toujours été impressionné par les installations. L’environnement et l’intendance sont propices au développement des jeunes. Tout est fait pour que tu n’aies quà songer à performer sur le terrain. Aussi, j’ai été chanceux d’évoluer dans une équipe jouissant d’une très belle cohésion. Il faut souligner le flair du staff dans le recrutement!

Dans quels domaines avez-vous le plus progressé sous le maillot des Carabins?

D’abord, la confiance. Je n’avais pas conscience de toutes mes capacités. Aussi, j’avais tendance à aller trop vite avec le ballon : je jouais à tout prix en une touche alors que je pouvais garder le ballon pour mieux évaluer mes options. Enfin, j’ai commencé au milieu pour évoluer sur l’aile puis en attaque. J’ai développé une certaine polyvalence.

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez transformé le penalty pour le sacre national? N’avez-vous pas eu une frayeur lorsque le ballon est passé sous la barre transversale?

J’étais confiant au moment de tirer. Je tire habituellement en haut à gauche et mon ballon était un peu trop vers le centre. C’est certainement dû à la fatique. Je suis content de quitter les Carabins de cette manière et c’est aussi une belle façon d’introduire les nouveaux.

Qu’allez-vous faire à présent? Essayer le soccer professionnel ou vous diriger vers le génie informatique?

Je suis en train d’évaluer mes options, rien de concret ne m’a encore été proposé. Je souhaite aussi prendre de l’expérience dans le génie informatique. L’idéal pour moi serait de pouvoir harmoniser les deux.

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Jean Daniel Padovani : « De magnifiques choses à faire au Canada »
AAA féminin : le CS Trident continue de bien voyager
Le Ladies Football Club : une liberté prise par les femmes