LSEQ (F) : Trois-Rivières veut rebondir face à Chaudière-Ouest

Trois-Rivières (3e, gr A) – Chaudière-Ouest (1er, gr. B), dimanche 17h, parc Martin-Bergeron.

L’un des chocs de cette journée ! Trois-Rivières doit à tout prix prendre les trois points pour rester au contact du deuxième Mont-Royal-Outremont. De son côté, Chaudière-Ouest veut garder un matelas de points de sécurité dans le groupe B. Mais les deux équipes sont sur deux dynamiques différentes. Si les Rapides enchaînent les bonnes performances, les Trifluviennes restent sur une défaite à la dernière minute sur la pelouse de Repentigny : « On veut s’en servir comme source de motivation, assure Durnick Jean, l’entraîneur. Il fallait remonter les filles psychologiquement en début de semaine mais maintenant tout va mieux. Nous sommes à deux points, c’est rien sur une saison! » D’ailleurs, il va falloir être solide pour arracher les trois points à une équipe de Chaudière-Ouest qui poursuit son chemin en tête du groupe B depuis quelque temps. Pour cela, le coach a mis au repos des joueuses cette semaine lors du match de coupe (défaite contre Varennes 0-1) : « Il va falloir être prêt défensivement, ajoute le technicien. Mais surtout, j’attends davantage d’opportunisme sur le plan offensif. Contre une telle équipe, nous n’aurons pas beaucoup d’occasions de marquer. »

De son côté, Fabien Cottin et ses joueuses affrontent une nouvelle équipe de haut de tableau : « Encore un choc, sourit d’ailleurs l’entraîneur. Les deux équipes ont besoin de points et nous devons garder notre bonne dynamique. » Les Rapides restent sur cinq victoires et un résultat nul, mais Fabien Cottin en veut toujours plus. Le destin lui a donné un coup de pouce car Chaudière-Ouest n’a pas joué en coupe puisque l’équipe U21 de Pierrefonds a fait forfait. De plus, l’effectif sera au complet : « C’est bien l’une des première fois de la saison, assure l’entraîneur. On verra si l’on fait revenir certaines ou bien si on garde la confiance au groupe en place. »

Autres articles intéressant

Le Ladies Football Club : une liberté prise par les femmes
Des entraîneurs canadiens bientôt représentés par un syndicat ?
Guy-Frank Essome Penda : « Content de quitter les Carabins de cette manière »