L’UQAM féminin débloque son compteur contre les Stingers

Après deux matchs sans marquer, les Citadins d’Alexandre Da Rocha ont trouvé le chemin des filets pour concrétiser leur premier succès hier sur la pelouse des Stingers (0-3). L’UQAM a-t-elle lancé sa saison?

Tous les coachs d’équipe féminine universitaire ont prévenu : il n’y aura pas de match facile. Malgré le score (0-3), les Citadins ont dû faire face à une solide adversité contre les joueuses de Concordia. Anyssa Ibrahim alluma la première banderille sur un centre repris de la tête par Agathe Maetz qui expédiait le ballon au-dessus du but (2e). Les joueuses de Greg Sutton avaient prévu de jouer dans le dos de la défense adverse et y parvenaient à plusieurs reprises jusqu’au moment où Sara Carrière se présenta seule devant la gardienne Léa Palacio-Tellier mais l’attaquante poussa trop son ballon et le dernier rempart sortit efficacement dans ses pieds (13e). Dominatrice sans être vraiment dangereuse, l’UQAM trouva l’ouverture sur un centre de Julia Liguori dévié par Rosalie Dumont et qui termina sa course dans les pieds d’Anyssa Ibrahim pour l’ouverture du score (0-1, 16e). Les Stingers se montraient à nouveau dangereux avec Sara Carrière partie en profondeur mais cette dernière réalisa un dernier dribble trop long sur le dernier défenseur (20e). Sarah Feola trouva à son tour Sara Carrière dans le dos de la défense d’une subtile balle lobée. L’attaquante tenta sa chance mais ne cadrait pas sa tentative (23e). Les joueuses de Concordia trouvaient une nouvelle faille dans la défense de l’UQAM avec Audrey-Ann Cardinal qui se présenta face à Léa Palacio-Tellier. La gardienne contra l’attaquante qui resta au sol (28e). Les Citadins revenaient apporter le danger sur le but des Stingers mais la gardienne Anastasia Fox sortait les poings pour boxer le ballon devant Anyssa Ibrahim. Mais les joueuses d’Alexandre Da Rocha firent le break avant la pause par Julia Liguori qui s’ouvrit le chemin des buts et plaça son ballon hors de portée de la portière (0-2, 42e). Anyssa Ibrahim profita d’un nouvel espace dans la défense adverse mais son tir passa de peu à côté (45e).

En deuxième période, Sara Carrière continuait de jouer les feux follets. Elle s’échappa sur le côté droit et adressa un centre pour Florence Houde-Gélinas mais Léa Palacio-Tellier jaillit pour éloigner le danger (57e). L’UQAM se repositionna et termina le match avec plus de maîtrise. Julia Liguori centra pour la tête de Rosalie Dumont mais Anastasia Fox s’interposa (63e). Julia Liguori tenta sa chance par deux fois mais manquà à chaque fois le cadre pour quelques centimètres (64e, 67e). Finalement, Marie-Pier Girard profita du travail d’Anyssa Ibrahim pour pousser le ballon dans le but vide (0-3, 76e). Enfin Marianne Blain lança en profondeur Mélanie Paré qui se heurta à Anastasia Fox (90e+2).

STINGERS – CITADINS : 0-3 (0-2).
Buts : Ibrahim (16e), Liguori (42e), Girard (76e).

Ils ont dit

Greg Sutton (coach des Stingers) : « Nous avions deux absentes au milieu et cela a fait la différence car nous avions besoin de beaucoup de forces dans ce secteur pour rivaliser avec l’UQAM. Nous avons eu des opportunités, on aurait même pu avoir un penalty et cela aurait relancé la rencontre. Je suis satisfait des joueuses dans leur approche de la rencontre. La quatrième place est accessible, on sait jamais. »

Alexandre Da Rocha (coach de l’UQAM) : « On a progressé par rapport à notre début de saison. Nous avons été bien meilleurs dans la zone de finition dans laquelle on a bien combiné. Concordia a été très bon en contres et nous nous sommes ajustés en deuxième période. Cela fait trois matchs consécutifs que je vois notre équipe au moins aussi bonne dans l’effort. C’est bon signe pour la suite. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Les Citadins féminins remportent un match important contre les Martlets
UQAM : « Un brassard en hommage à Véronique Laberge »
Cavalry prend la tête de la CPL !