McGill : « On a beaucoup demandé aux jeunes joueuses »

Cinquième du classement, McGill n’a pas su faire la différence lors des rencontres face à des équipes du top 4. Les joueuses de Jose Luis Valdes ne participeront pas aux demi-finales, mais le coach estime que les bonnes conditions n’étaient pas réunies pour performer au maximum.

Jose Luis, comment expliquez-vous cette contre-performance?

Nous avons subi une cascade de blessures avant le début de saison. D’habitude, on tourne à une dizaine de blessure par championnat comme des déchirures ou de légères entorses. Là, nous n’avons que six joueuses blessées mais toutes assez gravement. Quand il manque cinq à six titulaires, out pour la saison, pour le premier match, cela change beaucoup de choses.

Comment avez-vous procédé alors?

J’ai fait jouer les jeunes. D’ailleurs, on leur a demandé beaucoup pour des débutantes à ce niveau. Elles ont fourni beaucoup d’efforts, je n’ai rien à leur reprocher. À chaque rencontre, nous jouions pour gagner, sauf à Laval où nous encaissons trois buts en 20 minutes. Sur les pelouses de Sherbrooke (0-1) ou de l’UQAM (1-2), nous avons bien rivalisé.

Serez-vous donc plus compétitif l’année prochaine?

C’est sûr! D’autant qu’au lieu de neuf départs, seules cinq joueuses nous quittent. Les quatre joueuses, blessées durant toute la saison, amèneront davantage de maturité dans ce groupe.

Autres articles intéressant

Guy-Frank Essome Penda : « Content de quitter les Carabins de cette manière »
Aziz Dieng (ARS Lanaudière) : « Grandir ensemble »
Les Carabins masculins qualifiés face à des Stingers accrocheurs