Benito Floro n’est plus l’entraîneur du Canada

La nouvelle a été officialisée hier. Le contrat de Benito Floro à la tête de l’équipe masculine du Canada n’a pas été renouvelé. Le technicien espagnol paie l’élimination dans la course aux qualifications pour la Coupe du Monde 2018.

Le Canada n’est pas passé loin. Les coéquipiers de Ricketts ont perdu le match crucial contre le Honduras (1-2) le 2 septembre dernier. Le cinquième et dernier round des qualifications passait par une performance à San Pedro Sula. Désormais, les partisans pourront suivre la compétition d’un oeil et attendre 2020 pour vibrer à nouveau. Cet échec conduit Canada Soccer à ne pas renouveler le contrat avec son entraîneur Benito Floro. Le président de la Fédération, Victor Montagliani, s’est révélé tout de même enthousiaste sur l’avenir : « Nous allons nous assurer de poursuivre sur notre élan et continuer à concentrer les ressources de l’organisation pour maximiser les performances de l’équipe. »

Mais que retenir du bilan de Benito Floro? D’abord, la défense s’est renforcée, même si Milan Borjan a multiplié les miracles dans ses buts. L’équipe a enregistré une moyenne record de 0,43 but encaissé par match en 2015 avec une période de blanchissage de 564 minutes. Un fait intéressant mais qui ne s’est pas matérialisé dans les résultats puisque de 2013 à 2016, le Canada a remporté neuf matchs, réalisé dix nuls et concédé onze défaites. Le Canada a aussi échoué dans la qualification pour les Jeux olympiques 2016.

Pour le moment, aucun nom n’a filtré concernant son remplaçant. Une piste française pourrait être à l’étude. Le potentiel de l’équipe et les outils proposés pour y parvenir seront déterminants quant à la stature du sélectionneur.

Autres articles intéressant

Douze ans de suspension (voire plus) pour avoir agressé un arbitre!
Tour d’Europe du 2 décembre : Christian Eriksen de retour sur les terrains!
Pierre Lamothe (Wanderers, CPL) : “Devenir un joueur sur lequel on compte à chaque match”