Premier League : les internationaux anglais s’attendent à être sifflés

La Premier League reprend du service samedi! Un brin d’excitation embaume l’Angleterre mais les joueurs savent que la défaite contre l’Islande lors du dernier Euro n’est pas digérée par les supporteurs. L’accueil risque d’être chaud pour certains internationaux.

Jack Wilshere se prépare tranquillement. Dimanche, il aura fort à faire avec Arsenal face à Liverpool pour le choc de cette première journée de championnat. Mais dans la tête, c’est une autre histoire. Le milieu de terrain international s’attend à une vague de contestations de la part du public en tribunes après le match perdu par l’Angleterre contre l’Islande (2-1) en huitièmes de finale de l’Euro cet été. Une prestation jugée comme la pire défaite de l’histoire du football anglais! Les joueurs coupables seront certainement hués pendant une partie de la saison de Premier League : « Oui, je m’y attends, estime Wilshere, rentré à la mi-temps de la rencontre. Nous n’avons pas été assez bons. On sait que nous avons déçu les fans et ils vont nous montrer leur frustration. »

Pour se faire pardonner, la route sera longue. Même si les éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 commencent dès le mois de septembre avec Sam Allardyce comme nouveau coach, le traumatisme restera un bon moment : « Contre la Russie (1-1) en phases de poules, c’était la meilleure prestation de l’Angleterre depuis plusieurs années, analyse le milieu d’Arsenal. Nous conservions le ballon avec de bonnes transmissions, on ne voyait pas souvent cela avec la sélection. Ensuite, tout ne fut pas parfait contre le Pays-de-Galles et la Slovaquie mais nous étions en confiance. Avant le coup d’envoi contre l’Islande, on était prêt. Et on s’est raté. » Ce 27 juin 2016 restera comme un drame pour l’équipe nationale, éliminée de l’Euro mais qui perdit aussi dès le coup de sifflet final son entraîneur Roy Hodgson en poste depuis 2012 : « C’était intense, poursuit le joueur. Nous avons ressenti une grosse responsabilité collective suite à la démission du coach. C’était la pire chose qui pouvait nous arriver! »

Désormais, la Fédération a choisi un technicien anglais pour reprendre les rênes de l’équipe. Jack Wilshere applaudit ce choix au Guardian : « C’est important qu’il soit du pays. Il sait ce que jouer pour l’Angleterre représente. Les gens parlent de Sam Allardyce et critiquent sa manière de jouer. Mais il sait comment gagner des matchs. C’est positif pour nous. »

 

Autres articles intéressant

Tour d’Europe du 17 mai : Cyle Larin et Atiba Hutchinson champions de Turquie!
Tour d’Europe du 14 Mai : Liverpool s’éclate au théâtre des rêves
Tour d’Europe du 13 Mai : L’empire contre-attaque