Coupe du Monde 2022 : L’Italie devra passer par les barrages !

L’Italie devait faire un meilleur résultat que la Suisse pour s’assurer de la qualification pour le Qatar. Mais les hommes de Roberto Mancini n’ont pas su battre l’Irlande du Nord (0-0) et terminent deuxièmes de leur poule. La faute à une équipe beaucoup trop défensive en première période et plus brouillonne par la suite. La squadra azzura devra passer par les barrages pour aller à la Coupe du Monde 2022!

Gianluigi Donnaruma (6/10) : Il évita la catastrophe en repoussant une frappe à bout portant de George Saville (49e) mais se troua sur une sortie devant Connor Washington qui aurait dû marquer (89e).

Emerson (6) : Le défenseur gauche de l’Olympique lyonnais tenait son couloir et fut une solution de soutien offensivement sans plus. Il tenta néanmoins sa chance sur une frappe puissante de 25 mètres qui passa juste à côté des buts (79e).

Francesco Acerbi (7) : Solide, le défenseur central fut l’une des raisons qui empêcha l’Irlande du Nord d’être plus dangereuse.

Leonardo Bonucci (8) : Le jeu long du cadre de la Juventus est précis à l’image de sa passe pour Insigne (47e). Il brilla aussi par ses interventions, comme sur le centre de Connor Washington dans la surface de réparation (76e). Il sauva enfin le ballon sur sa ligne après la sortie hasardeuse de son gardien (89e).

Giovanni Di Lorenzo (7) : Le latéral droit n’hésita pas à prendre son couloir. Une animation nécessaire au sein d’une équipe amorphe surtout en première période. Il manqua de peu l’ouverture du score suite à un lob dévié par le gardien (7e)

Jorginho (6) : Le milieu défensif a fait son travail même si si quelques relances furent manquées. Remplacé par Manuel Locatelli (68e).

Nicolo Barella (5) : L’Intériste était principalement visé par le jeu long de ses équipiers en première période mais sans succès. Il fut incapable de trouver les bons espaces ou le bon tempo pour créer le danger.

Sandro Tonali (5) : Le milieu défensif a fait son travail et a ensuite payé le changement tactique de son entraîneur qui s’est tourné davantage vers l’offensive après la pause. Remplacé par Bryan Cristante (46e, 5) qui tenta d’organiser le jeu italien mais sans réel succès.

Frederico Chiesa (7) : Après trente minutes tranquilles, l’ailier a provoqué à multiples reprises et aurait pu marquer sur une frappe qui passa proche des buts (63e).

Domenico Berardi (4) : Le pari du joueur de Sassuolo est manqué. L’ailier droit est resté discret en première période avant d’oser un peu plus. Son coup franc de 25 mètres manquait clairement de puissance (58e). Il essaya ensuite de repiquer vers l’axe sur son pied gauche mais la défense nord-irlandaise veillait au grain.

Lorenzo Insigne (5) : Seul en pointe, il trouva une belle ouverture pour Di Lorenzo (7e). Frustré probablement par le manque de ballons, il fut un peu égoïste sur une incursion dans la surface adverse (36e) et frappa sur le gardien en bout de course dans un angle fermé alors qu’une autre solution était possible (51e). Remplacé par Frederico Bernardeschi (69e).

La rédaction de www.justesoccer.com

 

Autres articles intéressant

L’ancien coach de Fabrose Aziz Ahmamad est directeur de centre de formation au Maroc
James-William Hone-Blanchet : « Parti en France pour devenir professionnel au Canada »
Tony Loffreda (Montréal 2026) : « On va participer à l’essor du soccer »