Wolfsburg – LOSC : Les notes des joueurs

Lille devait ne pas perdre pour s’assurer une présence en hutiièmes de finale de la Ligue des Champions. Face à une équipe de Wolfsburg en crise, les partenaires de Jonathan David ont manié le contre pour faire la défférence rapidement par Burak Yilmaz. Solide en défense, les Dogues ont attendu la deuxième période pour faire le break par Jonatnam David puis Angel Gomes. Une erreur de Renato Sanches a permis aux Allemandes de sauver l’honneur.

Wolfsburg

Koen Kasteels (6,5) : Il ne peut rien sur le but malgré avoir touché le ballon (10e). Après une relance ratée (21e), il arrêta bien le coup franc de Yilmaz (35e) avant de réaliser un arrêt déterminant sur une tentative d’Ikoné (52e). Souvent abandonné par ses défenseurs, il réalisa quelques gestes décisifs.

Paulo Otavio (5) : Il ne parvint pas à contenir Jonathan Ikoné. Offensivement, il réussit un bon débordement et centre mais personne à la réception (23e). Et ce fut à peu près tout, décevant dans l’ensemble. Remplacé par Jérôme Roussillon (63e).

Maxence Lacroix (4,5) : Des risques en relance qui auraient pu coûter cher (15e), il aurait pu égaliser de la tête (32e). Il ne montra pas une sérénité extraordinaire et a souffert devant Yilmaz.

Sebastiaan Bornauw (5,5) : Le défenseur allemand s’est démené jusque dans les dernières minutes pour tenter de sauver l’honneur. Solide dans les duels, il tenta de réveiller ses partenaires.

Kevin Mbabu (7) : Très disponible sur le flanc droit, son apport offensif est non-négligeable. Le Suisse a proposé des centres intéressants mais sans trouver preneur face à une défense adverse solide dans les duels.

Aster Vrankx (5,5) : Très technique, il trouva plusieurs décalages sans se révéler décisif. Mais il a subi la loi du milieu de ses adversaires.

Maximilian Arnold (6) : Précieux sur ses coups de pieds arrêtés, son jeu long est un danger incessant. Le manque de présence de ses attaquants devant lui n’a pas aidé.

Joshua Guilavogui (5) : Repositionné au milieu de terrain, il imposa sa taille pour récupérer des ballons » Mais son influence sur le jeu s’est avérée limitée car les adversaires évitaient sa zone. Remplacé par Nmecha (75e).

Yannick Gherardt (4) : Très discret, il n’a pas pesé sur les débats. Logiquement remplacé par Dodi Lukebakio (46e).

Luka Waldschmidt (4,5) : Discret en début de rencontre, il adressa un tir splendide qui passa proche des buts (12e). Puis il a disparu de la circulation. Remplacé par Renato Steffen (75e).

Wout Weghorst (5,5) : Sa grande taille a gêné la défense adverse mais il n’a pas appuyé sa tête facilement captée par Brbic (28e). Sollicité en deuxième période, il s’est révélé assez maladroit.

LOSC

Ivan Grbic (6) : Bonne relance pour Çelix sur l’ouverture du score (10e), il n’eut pas d’arrêts compliqués à réaliser. Il ne pouvait rien faire sur le but.

Reinildo (7) : Il a eu beaucoup d’activité à gérer sur son flanc gauche et s’est bien acquitté de sa tâche. Solide dans les duels, il sut gérer aussi le cas «Mbabu ».

Jose Fonte (7) : Impérial dans les duels aériens, son placement fut précieux notamment sur corners sur lesquels il a dégagé plusieurs ballons chauds au premier poteau.

Sven Botman (6,5) : Dans le combat dès les premières secondes, il a laissé peu d’espace à Weghorst. Ce fut compliqué par moments mais la défense lilloise a tenu le coup et le Néerlandais y est pour quelque chose.

Zeki Çelik (6) : Un ballon perdu qui aurait pu coûter cher (1re), il amorça la contre-attaque qui amena l’ouverture du score (10e). Il fut parfois malmené et certaines de ses passes de temporisation étaient anormalement risquées. Sa fin de match fut plus juste.

Benjamin André (7) : Contré lors d’une relance (8e), il réalisa tout de même un match très solide. Il permit au milieu de terrain lillois de rivaliser physiquement face aux imposants gabarits allemands.

Renato Sanches (7,5) : Jeu court, long ou physique, le Portugais a joué très juste tout au long de la partie. Le moteur du LOSC a perdu peu de ballons mais son péché de gourmandise a conduit au but de Wolfsbourg (88e).

Gabriel Gudmundsson (5,5) : Placé pour contrer les attaques adverses sur le côté droit et notamment les montées de Mbabu, il se révéla déterminant rapidement (6e). Mais l’activité de son adversaire direct fut trop intense par moments. Offensivement, ce fut plus compliqué. Remplacé par Angel Gomes (68e).

Jonathan Ikoné (8) : Une première accélération décisive pour servir Yilmaz pour l’ouverture du score (10e) puis une activité intéressante tout au long de la partie. Il aurait pu aggraver la marque sur une percée ponctuée d’une frappe contrée déviée de justesse par le gardien (52e). Après un mauvais choix, il offrit le troisième but à Angel Gomes (78e). Il aurait pu marquer un but plein de spontanéité mais le gardien fut bien inspiré (82e). Remplacé par Yussuf Yazici (83e).

Jonathan David (6,5) : Le Canadien rata un contrôle sur une superbe ouverture de Renato Sanches qui lui ouvrait le chemin du but (25e). Il joua plus juste en deuxième période et marquait le deuxième but sur un beau service d’Angel Gomes (72e).

Burak Yilmaz (6) : Buteur, il a aussi été précieux dans le domaine aérien. Il a raté une belle opportunité en ne cadrant pas sa reprise alors que le gardien était hors de ses cages (63e). Remplacé par André Onana (75e).

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Commnuniqué du club de St-Laurent après la fin de match contre Mont-Royal Outremont
St-Laurent battu, FC Laval possiblement champion de PLSQ
Le CS Roussillon veut garder et valoriser ses jeunes à travers une licence provinciale