Tour d’Europe du 17 décembre : Le Boxing day et la CAN en danger

Les ravages du coronavirus en Premier League, la CAN pointée du doigt et le tirage de la Ligue des Nations. C’est l’actualité européenne du jour!

Corruption – La société de Wanda Nara, femme et agente du joueur du PSG Mauro Icardi, voit son entreprise Work Marketing Football SRL visée par une plainte pour blanchiment d’argent. Celle-ci a été déposée en Argentine par l’Association du bien public, organisme luttant contre toutes les malversations financières. Le couple aurait caché des revenus aux impôts.

Résilitation – Le Danois Christian Eriksen va résilier son contrat avec l’Inter Milan à l’amiable. Victime d’un malaise cardiaque durant l’Euro, le milieu de terrain joue désormais avec un défibrilateur, pratique interdite en Italie. Il devrait rejoindre l’Ajax Amsterdam durant la trêve hivernale.

Tirage – La composition des groupes pour la Ligue des Nations est connue. La ligue A représente les équipes les mieux positionnées au classement FIFA. La poule 3 est celle communément appelée « le groupe de la mort » :
Groupe 1 : France, Autriche, Danemark, Croatie.
Groupe 2 : Espagne, Portugal, Suisse, République tchèque.
Groupe 3 : Italie, Allemagne, Angleterre, Hongrie.
Groupe 4 : Belgique, Pays-Bas, Pologne, Pays-de-Galles.

Pause – Le Boxing day est en proie à diverses discussions. Les traditionnelles rencontres de Premier League du 25 décembre n’auront peut-être pas lieu. En cause? La recrudescense des cas Covid dans les clubs qui forcent déjà à plusieurs reports de rencontres.

Menaces – Beaucoup de clubs européens menacent de ne pas libérer leurs joueurs internationaux africains afin qu’ils participent à la Coupe d’Afrique des Nations. En cause, l’absence de protocole médicale et opérationnel durant le déroulement du tournoi afin d’éviter toute propagation du virus Covid. L’Association européenne des Clubs soutient cette action.

Autres articles intéressant

Manchester United aux deux visages contre Brentford
Malawi – Sénégal : Les notes des joueurs
Sylvain Rastello : l’heure du professionnalisme est venue