Tour d’Europe du 19 avril : La Super League enflamme le monde du football

La révolution de la Super League fait face à de nombreux rejets, José Mourinho licencié par Tottenham et un défenseur très maladroit en Turquie. C’est l’actualité européenne du jour !

Tonnerre – Le projet de la Super Ligue Européenne a été lancé par douze clubs : le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Atlético Madrid, la Juventus, le Milan AC, l’Inter Milan, Manchester United, Liverpool, Manchester City, Arsenal, Chelsea et Tottenham. L’organisation est présidée par Florentino Perez. Ces douze membres fondateurs cherchent trois autres partenaires durables pour porter le total à quinze. À ces équipes viennent se rajouter cinq équipes qui seront invitées en fonction de leur classement en championnat. Ces vingt équipes seraient divisées en deux poules de dix équipes qui joueraient des matchs aller-retour. Les trois premiers de chaque groupe seraient qualifiés pour les quarts de finale et les quatrièmes et cinquièmes, disputeraient des play-offs aller-retour pour obtenir les deux dernières places. Ensuite le système prendrait place à une phase à élimination directe, comme en Ligue des Champions. Cette annonce de révolution est un vrai coup de théâtre, des clubs comme la Juventus ont vu leurs actions en bourse augmenter de 7 %. Les retombées économiques pour les membres fondateurs seraient astronomiques à tel point qu’aucun autre club ne pourra les concurrencer.

Opposition – Toutes les instances du football européen, les gouvernements français et anglais, les supporters, les joueurs en activité et les anciens joueurs s’opposent fermement à la création de cette ligue. La problématique majeure est l’abandon du football populaire au détriment du business. L’UEFA a indiqué que tous les clubs qui décideront de participer à la Super League seront exclus de toutes les compétitions nationales (championnat et coupe) et européenne (Champions et Europa League), les joueurs seront également interdits de représenter leur pays en sélection nationale. Les réactions s’enchainent depuis l’annonce mais la plus attendue était celle d’Aleksander Ceferin qui a bien sur démoli les « clubs fondateurs » : « Ce sont des moments dramatiques et cruciaux. On a commencé ce projet pour moderniser nos compétitions. On avait le soutien de l’ECA. Tous les clubs se qualifient en fonction de leur mérite sportif, pas comme si c’était une boutique fermée. Le foot doit être uni face à ce désastre après le positionnement de certains clubs avec des intérêts propres. Le monde du foot est uni, les gouvernements sont unis, la société est unie. On est d’accord pour dire que le projet de Super League est un projet qui n’a aucun sens. La FA, la Liga, la Serie A, la FIFA, la FEF, la Premier League… Tous sont contre ces plans cyniques ».

Réforme – La Ligue des Champions adoptera donc son nouveau format pour la saison 2024-2025. Un championnat de 36 clubs où chaque équipe disputera dix matchs. Les huit premiers du classement se qualifieront pour les huitièmes de finales. Cette réforme permet de jouer plus de matchs et donc de bénéficier davantage de droits télé. Quatre nouvelle place pour la compétition seront donc disponibles.

Licenciement – C’était dans l’air depuis un bon moment, José Mourinho et son staff technique ont été remerciés par Tottenham après dix-sept mois mois sur le banc. Le montant du licenciement serait proche des 35 millions d’euros. Cette décision fait suite aux mauvais résultats des Spurs cette saison qui pointent à la 7ème place de la Premier League et qui ont été éliminés par le Dinamo Zagreb en Europa League.

Annonce – Hansi Flick a annoncé vouloir quitter le Bayern cet été car il cherche un nouveau challenge après avoir tout rafler avec Munich. Il serait en passe de prendre la succession de Joachim Low du côté de la sélection allemande. Julian Nagelsmann, très courtisé par les grands clubs européens, serait le favori pour le remplacer.

Victoire – Le FC Barcelone renait de ses cendres et remporte la coupe du Roi avec la manière face à l’Athletic Bilbao (4-0). Après la saison blanche de l’année dernière, c’est le premier trophée depuis 2019 et pour Antoine Griezmann.

Remis – La Bundesliga a décidé de remettre les trois prochains matchs du Herta Berlin contre Mayence, Fribourg et Schalke à une date ultérieure. Toute l’équipe du club de la capitale est en quarantaine pour une durée de 14 jours à cause du Coronavirus.

Révélations – Bruno Guimares est sorti du silence sur le mal être qu’il a vécu la saison dernière. « J‘ai joué blessé pendant quatre ou cinq mois. J’ai eu une forte inflammation. Je suis presque entré en dépression. J’ai passé des moments vraiment difficiles » à t-il confié. Le joueur de l’Olympique lyonnais jouait donc avec une blessure durant les phases finales inédites de Champions League la saison dernière face à la Juventus et au Bayern.

Tourmente – Les Girondins de Bordeaux sont impliqués dans une affaire de match truqué malgré eux, lors du deuxième tour préliminaire de Ligue Europa en 2018 contre le Ventspils. Les Bordelais ont gagné les deux fois face aux Lettons (2-1 et 1-0). Trois ans plus tard, l’UEFA a annoncé ouvrir une enquête sur le déroulement du match aller, avec des soupçons de trucage. C’est une agence de presse russe qui a divulgué l’information car elle a relevé de nombreux paris suspect sur plusieurs plateformes en ligne et a découvert qu’un arbitre avait été menacé pour faire changer le cours du match. Les Bordelais n’ont donc rien à voir dans cette histoire, c’est le club letton qui avait déjà suscité quelques doutes à la vue de leur prestation sur le terrain.

Soupçon – Un scandale a éclaté en Turquie. Ante Kukusic, défenseur central d’Ankaragüçü, est soupçonné d’avoir truqué le match de son équipe face au Besiktas de Cyle Larin et Atiba Hutchinson. Il a en effet marqué à deux reprises contre son camp en l’espace de sept minutes!

Prix – Carlo Ancelotti a été très ferme, si le PSG veut conserver Moise Kean, il faudra poser 50 millions d’€ sur la table. Le club parisien pourrait donc vendre Mauro Icardi qui ne serait pas contre un départ de la capitale française cet été.

Salaire – Son institut pour enfants défavorisés au Brésil ayant fermée en raison de la pandémie, Neymar assure de ses propres deniers le salaire des 142 employés. Le pays compte plus de 360 000 décès dus au Coronavirus.

Autres articles intéressant

Douze ans de suspension (voire plus) pour avoir agressé un arbitre!
Tour d’Europe du 2 décembre : Christian Eriksen de retour sur les terrains!
Pierre Lamothe (Wanderers, CPL) : “Devenir un joueur sur lequel on compte à chaque match”