Tour d’Europe du 20 Avril : La révolte du football populaire

Jurgen Klopp prend parti contre la Super League, Aleksander Ceferin met la pression aux 12 clubs et les justifications de Florentino Perez. C’est l’actualité européenne du jour !

Révolte – Comme beaucoup d’entraîneurs, Jurgen Klopp s’oppose à la Super League mais au nez de ses dirigeants qui ont décidé de faire de Liverpool l’un des 12 clubs fondateurs. L’entraineur allemand s’attriste de voir les conséquences de cette annonce et de la rupture entre le « football pour les riches » et le « football pour les pauvres ». Hier, Liverpool se déplaçait à Leeds (1-1) et a vu les supporters adverses crier leur mécontentement sur les joueurs et le staff. Les joueurs de Leeds ont même porté un t-shirt « Football is for the Fans » à l’échauffement. Klopp a donc tenu à préciser qu’il n’a pas fait partie du processus de décision et qu’il ne veut pas voir cette ligue exister « Nous sommes des employés du club. Je me sens responsable de beaucoup de choses dans ce club. Quand je suis impliqué dans des choses, je prends facilement la critique, lorsque les garçons sont impliqués, ils acceptent également les critiques. Mais nous ne sommes pas impliqués dans le processus ou la prise de décision. Personne ne sait ce qui va se passer… » Les supporters de Liverpool font également savoir leur mécontentement depuis hier en affichant des banderoles aux abords du stade et en faisant pression sur les dirigeants. Le club appartient à l’entreprise américaine Fenway qui voit l’énorme profit à réaliser en intégrant la Super League.  Mais Liverpool n’est rien sans ses fans qui, pour la plupart, investissent une grande partie de leur économies pour assister aux matchs et soutenir leur club de coeur. Le petit-fils de Bill Shankly a fait part de sa consternation et a appelé à retirer la statue iconique de son grand-père qui symbolise l’esprit du football populaire.
Pep Guardiola a lui aussi donné son opinion, suivant celui de son confrère de Liverpool « Le sport n’est pas un sport quand le succès est assuré et quand il n’y a plus de lien entre l’effort et la récompense. Ce n’est plus un sport si la défaite n’a plus d’importance. Ce n’est pas juste si les équipes se battent et ne peuvent pas se qualifier ».

Justification – Florentino Perez s’est exprimé à propos de la création de sa Super League en évoquant le fait que c’est pour « sauver le football » qui est économiquement très fortement touché et que la pandémie n’a fait qu’accélérer le processus. Mais également que le football n’est plus aussi attractif qu’avant, les jeunes ne trouvent plus d’intérêt à se mettre au football. Il trouve aussi anormal que des grand club comme le Barça ou certains cadors anglais gagnent moins d’argent que des plus petits clubs.
Indéterminé – Mino Raiola s’oppose à la Super League car les joueurs n’ont pas eu leurs mot à dire dans les négociations par rapport aux risques encourus de ne pas pouvoir jouer en équipe nationale. Mais le célèbre agent de joueur a tenu a préciser que le système actuel n’était pas viable et qu’un changement, dans le respect des joueurs et des fans, s’imposait.
Menace – Alksander Ceferin tape du poing sur la table en montrant que le football évolue et que la création d’une Super League avec les « grands » clubs actuels est insensée et qu’elle aurait pu survenir avant avec d’autres club « Où était Manchester United lors de la décennie avant l’arrivée Sir Alex Ferguson ? Où était la Juventus il y a 15 ans ? En Serie B si je me souviens bien… Si les clubs qui ont dominé le football européen il y a plus de 30 ans avaient décidé de créer une Super League, qu’est-ce que cela aurait donné ? Nottingham Forest, Porto, Borussia Mönchengladbach, Steaua Bucarest, l’Étoile Rouge de Belgrade par exemple. Cela aurait aussi été une Super League. Le football change, certains ne le voient pas, ils ne le voient que sur leur compte en banque ». Il a aussi rappelé le rôle crucial qu’a joué l’UEFA dans la construction de ces clubs : « Ces clubs qui se pensent grands et intouchables, s’ils sont des géants européens, c’est aussi grâce à l’UEFA qui a garanti l’organisation de compétitions équitables. Où seraient-ils sans l’UEFA ? Ils tentent de tirer profit de la situation critique pour nous voler le football. Ils veulent privatiser le football, l’un des derniers biens communs ».
Expectative – Gianni Infantinno, le président de la FIFA, s’est exprimé au sujet de la Super League et a fustigé les investigateurs en rappelant les fondations sur lesquelles se basent la FIFA et l’UEFA dans leurs statuts et donc que cette idée est complètement hors du système « On ne peut que fermement désapprouver la création de la Super League. C’est en dehors du système. Il y a beaucoup à jeter pour peut-être un gain financier à court terme pour certains. Les gens doivent réfléchir très attentivement. Ils doivent réfléchir et assumer leurs responsabilités ».
Recul – Face à la gronde populaire, Manchester City et Chelsea réfléchissent à se désengager du processus de Super League. Les clubs se sont réunis aujourd’hui pour clarifier l’attitude à adopter et se donnent une réflexion d’un an.
Volonté – Le Bayern Munich veut Eduardo Camavinga, prodige du Stade Rennais, pour palier aux départs de David Alaba et de Javi Martinez.
Succession – Ryan Mason, ancien entraîneur des U19 de Tottenham, assurera l’intérim suite au départ de José Mourinho. Il va devenir le premier entraîneur de moins de 30 ans à diriger un match de Premier League ce mercredi contre Southampton. Il fut célèbre pour avoir percuté violemment Gary Cahill dans un choc tête contre tête. Son diagnostic vital fut engagé et désormais, le technicien vit avec 14 plaques de métal dans le crâne.
Série – Leeds United termine bien sa saison. Les hommes de Marcelo Bielsa ont accroché un nul à domicile contre Liverpool hier en égalisant à trois minutes à la fin du temps réglementaire. Les Peacocks restent sur une série de cinq matchs sans défaite comprenant un déplacement à Manchester City et la réception de Chelsea!

Autres articles intéressant

CPL : Guillaume Pianelli, Julien Bruce, Quentin Paumier et Luca Ricci sélectionnés !
Manchester United aux deux visages contre Brentford
Malawi – Sénégal : Les notes des joueurs