Jeux olympiques : le Brésil de Neymar déçoit

Favori de la compétition, le Brésil a concédé le nul (0-0) contre l’Afrique du Sud. Maître du jeu, la Seleçao n’a pas su prendre en défaut son adversaire pourtant réduit à dix pendant plus d’une demi-heure. Le spectre de la désillusion de la Coupe du Monde 2014 fera-t-il surface?

Neymar devait être le meneur de cette équipe, le héros de la nation. Durant la rencontre, il pouvait agiter les bras pour réclamer les encouragements d’une foule apathique… Rien n’y faisait. Ce Brésil-là n’était guère emballant. D’ailleurs, ce sont les Sud-Africains qui se montrèrent les plus dangereux en première période. Weverton, le gardien de la Seleçao, dut devancer l’attaquant Mothiba prêt à se présenter seul face à lui (3e). Pris de court sur corner, le goalie fut tout heureux de constater que la tête du même Mothiba passa tout près de son but (31e). Ensuite, la frappe de Dolly passa proche de son poteau (35e). Et le Brésil dans tout ça? Et bien, pas grand chose. Neymar tenta bien de mettre un peu de folie dans cette rencontre mais sa frappe (28e) puis sa demi-volée (40e) furent repoussés par le gardien.

Où est la ferveur brésilienne?

La deuxième période partait sur les mêmes bases. L’Afrique du Sud menaçait, le Brésil était impuissant. Finalement, l’expulsion de MVala (58e) pouvait bien être un élément déclencheur. Il a fallu attendre encore dix bonnes minutes pour voir les Auriverdes se montrer enfin dangereux. Et quelle action ! Le centre – tir de Luan trouve Gabriel Jesus dont la reprise à quelques mètres du but sud-africain atterrit sur le poteau (68e)! Neymar tenta sa chance à son tour sans parvenir à cadrer (72e). Et enfin, le gardien sud-africain Khune sauva son équipe grâce à un bon réflexe devant Barbosa (75e). Le Brésil pouvait accentuer la pression, la défense africaine avait fait bloc autour de son gardien. La Seleçao repart bredouille de son premier match olympique.

Comme lors de la Coupe du Monde 2014, le Brésil patauge son jeu. Il manque un grain de folie, « une grinta » typiquement sud-américaine pour faire lever les foules et retrouver une équipe offensive agréable à regarder. Cette rencontre rappelle quelque peu la Coupe du Monde 2014 lors de laquelle les partenaires de Neymar (déjà!) s’étaient hissés miraculeusement en demi-finale avant de se faire corriger par l’Allemagne (7-1). Le peuple digérera-t-il une deuxième désillusion?

Brésil – Afrique du Sud : 0-0. Expulsion du Sud-Africain MVala (58e).

Les autres matchs :

Danemark – Irak : 0-0

Honduras – Algérie : 3-2

Mexique – Allemagne : 2-2

Autres articles intéressant

Haïti futsal : chronique d’un parcours du combattant pour participer aux qualifications de la Coupe du Monde
Coupe du Monde 2022 : L’Italie devra passer par les barrages !
L’ancien coach de Fabrose Aziz Ahmamad est directeur de centre de formation au Maroc