Boubacar Coulibaly (FC Laval) : « Le développement avant le résultat »

Quatrième du dernier exercice de PLSQ masculine, le FC Laval a affiché une jeune équipe dont la moyenne d’âge n’excédait pas 20 ans. A l’heure de préparer la saison 2022, l’entraîneur Boubacar Coulibaly présente son projet et les idées qui l’animent.

Boubacar, comment s’était construit l’effectif pour votre première saison en PLSQ?

J’ai assemblé trois groupes de joueurs : quelques anciens de l’académie du CF Montréal, d’autres jeunes talentueux qui évoluaient dans un cercle proche et des joueurs que j’entraînais à Chomedey. Mon message était clair envers eux et le club : je veux faire jouer les jeunes. J’ai ensuite demandé à Adama Sissoko si cela l’intéressait de les encadrer sur le terrain. Enfin, nous avons commencé par des réunions virtuelles et tout le monde a été convaincu lors des premières pratiques car ces joueurs-là veulent des séances de qualité à chaque fois. Ils ont vu que c’était la bonne manière de faire.

Quel est l’objectif de ces joueurs en PLSQ?

Le projet est de privilégier le développement avant le résultat. Tous ces joueurs ont pour ambition d’aller jouer au niveau au-dessus. D’ailleurs, Riad Bey sort d’un essai, hélàs non-concluant, au CF Montréal. Mais on va lui trouver une solution car le talent est évident.

Vous terminez quatrième à un point du podium. Quelle analyse faites-vous de votre parcours?

On avait prévenu les joueurs et le club qu’il fallait une période d’adaptation, le temps de digérer les informations. J’ai été très exigeant envers les jeunes concernant la qualité de jeu. Le fait de ne pas jouer de match amical n’a pas aidé. Au final, il aura fallu six matchs pour atteindre notre rythme de croisière, ce qui représente un laps de temps assez court à mon avis. On reste sur une seule défaite lors de nos onze derniers matchs. Cette équipe peut très bien faire! Mais il faut être conscient que nos adversaires nous attendront davantage la saison prochaine. L’adaptation en sera donc obligatoire.

Justement à quel stade en êtes-vous concernant la saison prochaine? Avez-vous rencontré Sandro Grande, le nouveau directeur technique?

Oui, bien sûr. On se connait bien. Je veux continuer mon travail et lui veut voir des jeunes sur le terrain. On devrait s’entendre. Terminer si haut en championnat avec des joueurs si jeunes n’a jamais été vu en PLSQ pour une première année. Je n’ai pas hésité à aligner des joueurs de 17 ans. Nos U21 sont champions AAA, nos U18 terminent deuxièmes à la différence de buts et nous comptons une dizaine de jeunes intéressants au collège Montmorency. Tout cela compose un bassin intéressant. Après une saison comme la nôtre, plusieurs joueurs seront certainement sollicités. Mais à mon avis, ils ne pourront pas avoir un temps de jeu aussi important que celui que nous avons offert. Tant qu’il y a de la place pour la progression, ils devraient rester avec nous.

Des essais libres auront lieu les 12 et 19 décembre. Plus d’informations sur le site fclaval.com

Propos recueillis par www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

George-Éric Painson, l’enfant de Mont-Royal Outremont, à la tête de la PLSQ féminine
Christian Chavrier (Lanaudière-nord) : « Beaucoup de respect pour ce territoire »
Amro Radwan, entraîneur de la PLSQ féminine du FC Laval