Le « joli coup » de Longueuil sur la pelouse de Mont-Royal Outremont

Quatre jours après avoir livré une haute lutte contre Forge durant le Championnat canadien (0-2), Mont-Royal Outremont s’est fait surprendre par Longueuil à domicile dimanche soir (1-2). Une première surprise en PLSQ masculine lors de laquelle les hommes de François Bourgeais ont su contenir les assauts des Griffons.

La scène était clairement ironique. Au moment de célébrer son ouverture du score d’une subtile demi-volée sur un service de Zakarya Koroghli (0-1, 45e), Jonathan Hurtis s’est dirigé vers le coin du terrain là-même où les supporters des Griffons s’étaient amassés en octobre dernier pour fêter le titre de PLSQ avant la fin de la rencontre, agaçant au passage le coach longueillois de l’époque, Sylvain Rastello. Mais dimanche soir, la rencontre a pris des allures différentes. Solide défensivement, la formation de François Bourgeais n’a pas laissé grand-chose aux attaquants de Luc Brutus.

L’entrée de Tarik Agday ne changeait pas énormément le problème de Mont-Royal Outremont qui peinait à trouver la faille. Au contraire, Longueuil aurait pu doubler la mise sur un coup franc tiré vers le deuxième poteau : il manqua une foulée à William Gérard pour reprendre un ballon dévié par Jonathan Hurtis (48e). Les Griffons accéléraient le rythme et proposaient des ballons au-dessus de la défense adverse mais les positions de hors-jeux furent systématiques. Parti en profondeur, Mouad Ouzane fut devancé d’un cheveu par le gardien Valentin Lamoulie qui dégagea loin. Mais le choc entre les deux joueurs fut terrible et Longueuil trembla deux bonnes minutes pour son dernier rempart, nommé homme du match (52e). Le MRO avait la possession mais n’était pas à l’abri d’une approximation. Zakarya Koroghli contra une relance du gardien Lemus Christopher mais sans conséquence (54e). Sur un mauvais dégagement, Kévin Lenours servit Zacharie Belamri dont le centre fut bien capté par Lemus Christopher (62e). Le champion de PLSQ sortant trouvait enfin une solution côté gauche avec un débordement de Joseph Saint Simon mais son centre fut intercepté par Valentin Lamoulie (68e). Le MRO s’enhardit avec un coup franc de Nazim Belguendouz prolongé du talon par Jean-Marc Kabanga mais le gardien longueuillois répondait encore présent (73e). Billal Qsiyer profitait d’une ouverture de Tarik Agday pour s’échapper côté gauche et centrer sur Boubacar Dukuray dont la reprise passait au-dessus (78e). Alors que Longueuil faisait le dos rond, un coup franc de Zacharie Belamri était remis devant le but par Junior Camara pour Pedro Gulli qui poussait le ballon de la tête dans le but (0-2, 82e). Le MRO continuait de pousser alors que Longueuil attendait en contre et aurait pu mieux négocier une situation conclue par un tir de Souleymane Camara qui manquait de puissance (89e). Nazim Belguendouz convertissait un penalty obtenu dans les arrêts de jeu mais il était bien trop tard (1-2, 90e+5).

MONT-ROYAL OUTREMONT – LONGUEUIL : 1-2 (0-1)
Buts : Belguendouz (90e+5) pour le MRO ; Hurtis (45e), Gulli (82e) pour Longueuil.

Ils ont dit

Luc Brutus (coach de Mont-Royal Outremont) : « Après une performance au haut niveau, il est toujours difficile d’enchaîner. On s’attendait à un match plus difficile au niveau du rythme. Le lien avec nos attaquants a été difficile à trouver. J’en veux pour preuve nos nombreux hors-jeux sans qui nous aurions pu nous présenter au but souvent. Cette défaite permet de tout remettre en perspective et de rappeler aux joueurs que c’est leur performance qui leur avait permis de jouer un championnat canadien. On sera prêt lors du prochain match. »

François Bourgeais (coach de Longueuil) : « On reste très mesuré. On est évidemment très content mais ce n’est l’histoire que d’un match. On est encore en recherche de plein de bonnes choses à améliorer. On a tenu face au champion sortant mais j’ai demandé aux joueurs de ne pas s’enflammer. Il reste une saison à jouer. S’ils continuent de travailler comme actuellement, on peut espérer d’autres matchs comme celu-ci. »

Julien Dubois

Autres articles intéressant

Ibrahim Chami (FC Laval) : « Beaucoup de fierté de jouer pour mon pays »
PLSQ Féminine : St-Hubert accroche le nul sur la pelouse de Longueuil
Le FC Laval stoppe l’élan de St-Laurent