PLSQ masculine : Le Celtix arrache les trois points sur la pelouse du FC Lanaudière

Le Celtix continue son sans-faute en PLSQ avec une troisième victoire en autant de rencontres. Les hommes de David Sauvry ont pourtant dû batailler très dur pour venir à bout du FC Lanaudière qui paie ses erreurs de jeunesse.

La rencontre débuta par un hommage : celui pour John Bellini, décédé en avril dernier. L’ARS Lanaudière ainsi que ses partenaires ont ainsi salué la mémoire d’un des grands bâtisseurs du soccer dans la région. Il fut l’un des artisans de la création de l’équipe PLSQ et le premier DG de Lanaudière.

La rencontre débuta sur les chapeaux de roues. Sur un coup franc excentré, le joueur du Celtix Corentin Artaillou envoya le ballon vers la zone des six mètres. Le gardien Peter Scuccimarri glissa et le ballon finit sa course dans les filets (0-1, 4e). La réaction du FC Lanaudière ne se fit pas attendre. Sur une touche, Gabriel Wiethaeuper-Balbinotti récupéra le ballon et expédia une terrible demi-volée sous la lucarne de Manuel Gaouette (1-1, 5e). Quasiment au même endroit que lors de l’ouverture du score, Corentin Artaillou tenta le même coup franc mais cette fois-ci, le portier lanaudois repoussait le ballon des poings (11e). Le Celtix dominait territorialement mais c’est le FC Lanaudière qui se montrait dangereux sur une incursion de Don-Junior Bobe dont la frappe dans un angle fermé fut repoussée par Manuel Gaouette. Il a fallu le renfort de Youssef Adiem pour dégager le ballon en corner sous la pression de Luca Ricci (16e). Corentin Artaillou tenta sa chance de loin mais sa frappe passa au-dessus des buts (27e). Finalement, le Celtix trouvait la solution sur un centre d’Aldo Ramirez-Tusa contrôlé par Mamadi Camara qui dribbla un défenseur pour marquer de près (1-2, 36e). Mais comme en début de rencontre, le FC Lanaudière réagit : sur une transversale de Luca Ricci, Gabriel Wiethaeuper-Balbinotti dribbla son vis-à-vis et inscrivait un doublé (2-2, 41e).

La deuxième période fut plus engagée. Le FC Lanaudière se mit en danger sur un ballon de relance perdu. Dominic Grondin profita de l’aubaine pour s’offrir une fenête de tir dans la surface de réparation Mais Jonathan Deschenes tacla le ballon tout en emportant la cheville du malheureux joueur du Celtix qui dut laisser sa place (59e). Corentin Artaillou se chargea du penalty que Peter Scuccimarri repoussa d’un incroyable réflexe! L’arbitre fit retirer le penalty car le portier du FC Lanaudière avait avancé de sa ligne de but avant le tir. Mais Corentin Artaillou trouva le poteau (61e)! Gabriel Wiethaeuper-Balbinotti trouva Luca Ricci dans la surface qui buta finalement sur le gardien de St-Jean Manuel Gaouette (64e). Le Celtix accentuait la pression et une frappe puissante de Vincent Lamy passa à quelques centimètres de la lucarne de Peter Scuccimarri (64e). Les hommes de Marco Torrens se procuraient une incroyable occasion lorsque Gabriel Wiethaeuper-Balbinotti trouva Antoine Henry dans la surface. Le jeune milieu de terrain se présenta face à Manuel Caouette et tenta de le dribbler mais le portier arriva à chiper le ballon de sa main gauche (77e). Les jeunes Lanaudois continuèrent avec Protais Bumbu Mutambala dont le corner fut repris de la tête par Gabriel Wiethaeuper-Balbinotti mais le ballon passait loin du cadre (78e). Alors que l’on pensait se diriger vers un nul, le Celtix continuait à attaquer et fut récompensé sur un centre de William Moss sur lequel Mamadi Camara grilla la politesse à la défense et aussi à Peter Scuccimarri (2-3, 88e). Le FC Lanaudière poussait à son tour mais un dernier corner de Luca Ricci pour la tête de Dany Théramène ne changea pas l’issue de la rencontre.

FC LANAUDIÈRE – CELTIX : 2-3 (2-2).
Arbitres : M. Boumsied, assisté de Mme Raymond, Mme Lajoie et M. Yilmaz.
Buts : Wiethaeuper-Balbinotti (5e, 41e) pour le FC Lanaudière : Artaillou (4e), Camara (36e, 88e) pour le Celtix.

Ils ont dit

Marco Torrens (coach du FC Lanaudière) : « Ce n’est pas un mauvais match pour nous car on marque deux buts plutôt bien amenés. Le problème se trouve plutôt dans les buts que l’on encaisse. On paie notre inexpérience. La deuxième période fut bien meilleure, on a prouvé que nous étions au niveau de la PLSQ. Il faut patienter pour que les joueurs se connaissent mieux. »

David Sauvry (coach du Celtix) : « On va retenir les trois points. C’était un match avec des hauts et des bas. Dès que nous avons pu nous installer, ça se passait bien. Mais nous sommes une équipe joueuse et il se peut qu’il y ait des déséquilibres. C’est à ces moments que l’on encaisse deux buts. On s’est arraché, les gars ont répondu ensemble et c’est positif. Mais il va falloir faire mieux. »

La rédaction de www.justesoccer.com

Autres articles intéressant

Michel Fischer (Beauport – PLSQ féminine) : « Je voulais un nouveau défi »
Hailey Walsh (Gee-Gees) ready to realize her dream in Europe
Tour d’Europe du 3 décembre : Cristiano Ronaldo passe le cap des 800 !