Aziz Dieng : « Je n’ai pas quitté Longueuil pour des raisons sportives »

Aziz Dieng avait été déchu de son poste d’entraîneur de PLSQ masculine de Longueuil à une semaine du coup d’envoi du championnat, sans explication. Aujourd’hui, le technicien livre sa version des faits.

« Les gens commencent à interpréter. J’ai besoin de parler pour rétablir certaines vérités. » Comme dans les histoires d’amour qui se terminent mal, Aziz Dieng parle à coeur ouvert et un franc-parler qui lui est propre au sujet de son éviction du club de Longueuil en juin : « Mais je suis toujours amoureux du CS Longueuil. Ce sont 2 500 membres avec qui je m’entends très bien dans la grande majorité. J’ai les joueurs encore au téléphone, ils ne comprennent pas. Le courant ne passe pas avec la direction, c’est tout. »

La nouvelle est tombée en juin peu avant un match amical contre le Celtix, qui a d’ailleurs dû être annulé pour cette raison : « Il est vrai que j’ai eu une dispute la veille avec un coach, avoue-t-il. Mais ce n’était que des mots! Il n’y avait aucune menace physique!  Le club a utilisé ce prétexte pour me licencier avec une plainte contre moi. C’est l’élément déclencheur de mon licenciement car le mal était plus profond. » Selon le technicien, sa situation était vacillante depuis plusieurs mois : « Au départ d’Anthony Rimasson en 2019, c’est moi qui ait remobilisé les coachs. J’ai pris en main la formation et la post-formation. Alors oui, j’ai mon caractère, j’ai pris des décisions qui n’étaient pas toujours populaires selon mes collègues mais elles étaient toujours justifiées. Comme par exemple la promotion ou non d’un joueur dans la catégorie supérieure. Je me suis mis à dos plusieurs personnes à cause de cela. Une chose est sure : je n’ai pas quitté Longueuil pour des raisons sportives. Les résultats étaient là! Pour preuve, on a fini champion avec la réserve PLSQ lorsque je la coachais. Et la place actuelle de l’équipe première, elle est aussi en partie due à l’effectif que j’ai bâti! »

Aujourd’hui, Aziz Dieng recherche un club : « On veut me salir! Mais on ne m’enlèvera pas le fait que je suis un coach avec de l’expérience et des résultats à seulement 34 ans. J’étais resté à Longueuil par fidélité car j’avais eu des propositions plus intéressantes ailleurs. Je suis encore bloqué sur PTS, par conséquent je ne peux pas coacher dans un autre club. Je pense que c’est délibéré pour me mettre des bâtons dans les roues. J’ai déposé une plainte à la CNESST. »

Contacté, le club de Longueuil a préféré ne pas commenter cette affaire vu les procédures en cours.

La rédaction de www.justesoccer.com 

Autres articles intéressant

Hailey Walsh (Gee-Gees) ready to realize her dream in Europe
Tour d’Europe du 3 décembre : Cristiano Ronaldo passe le cap des 800 !
Manchester – United – Arsenal : les notes des joueurs